Décès à 62 ans de l'ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin

L'ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin est décédé samedi à l'âge de 62 ans à Paris "après une longue maladie", a-t-on appris auprès de son entourage et du groupe audiovisuel public.

© MARTIN BUREAU / AFP
"La présidente de France Télévisions (Delphine Ernotte, ndlr), la direction et les salariés (du groupe) sont bouleversés d'apprendre la disparition de Rémy Pflimlin".
"Il a été un grand homme de médias", qui a "marqué le groupe en dirigeant France 3" de 1999 à 2005, puis France Télévisions, de 2010 à 2015, a ajouté la direction, saluant "un homme engagé, chaleureux et accessible".

Il est décédé ce samedi à Paris, "entouré de sa famille", a précisé Patrice Papet, ancien directeur des ressources humaines de France Télévisions pendant la présidence de Rémy Pflimlin.

Rémy Pflimlin avait présidé France Télévisions jusqu'à l'arrivée l'an dernier de Delphine Ernotte à la tête du groupe. En 2010, il avait été le premier patron du géant de l'audiovisuel public à être nommé directement par le président de la République, Nicolas Sarkozy à l'époque. Au cours de sa longue carrière, il a également travaillé au sein du quotidien L'Alsace et de Presstalis (ex-NMPP), principale société chargée de la distribution de la presse.
© DOMINIQUE FAGET / AFP
"Avec Rémy Pflimlin disparaît un homme qui aura consacré toute sa vie à la presse, aux médias et à l'information du public. Il cachait derrière sa discrétion assumée un engagement profond pour la culture et notamment pour la musique", a réagi dans un communiqué François Hollande. Il "contribua à moderniser" France Télévisions en "développant son offre numérique", a ajouté le président de la République.

LE GENTLEMAN DES MEDIAS

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, a rendu hommage sur Twitter à son "ancien collègue et ami. Un homme de médias amoureux de musique, chaleureux et plein d'humanité". L'animateur de "Touche pas à mon poste" (TPMP) Cyril Hanouna s'est dit sur les réseaux sociaux "très triste de la disparition" de Rémy Pflimlin qui "a lancé #TPMP et qui était un homme formidable". "Bouleversé d'apprendre la disparition de Rémy Pflimlin. Il m'a accompagné dans ce que je suis devenu. Il m'a aidé à traverser beaucoup d'épreuves", a tweeté une autre vedette du PAF, l'animateur Marc-Olivier FogielPierre Lescure, ancien président de Canal+ a salué "un homme vraiment bien. Sa mort, si jeune, m'attriste profondément", a-t-il tweeté. Pour la ministre de la Culture Audrey Azoulay, Rémy Pfimlin "était un grand patron de médias et un amateur éclairé". "Il demeurait très actif dans la culture, à la présidence du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, du festival Musica à Strasbourg, ainsi qu'à la tête du fonds de soutien à l'expression radiophonique locale, bras armé du ministère de la Culture et de la Communication pour le soutien aux radios associatives", a rappelé Audrey Azoulay. Le PDG de l'AFP, Emmanuel Hoog, a salué sur Twitter "un honnête homme, un grand professionnel, un gentleman des médias".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès france 3 économie médias télévision
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter