• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Des radars fixes double sens activés ce lundi: Où sont les 4 de la région ?

Le double-sens : un même équipement contrôle la vitesse des véhicules sur deux voies de circulation en sens opposés / © PASCAL GUYOT / AFP
Le double-sens : un même équipement contrôle la vitesse des véhicules sur deux voies de circulation en sens opposés / © PASCAL GUYOT / AFP

Dans le cadre de la modernisation du parc des radars, des modèles de radars « double face » sont officiellement activés à partir de ce lundi 14 septembre. Ces 111 radars permettent de flasher l’avant et l’arrière des véhicules en excès de vitesse. Mais où sont-ils ?

Par Anne Le Hars

C’est la dernière invention des pouvoirs publics : de nouveaux radars fixes dit à "double face", qui flashent à la fois l’avant et l’arrière du véhicule.
Objectif : que plus aucun conducteur ne puisse échapper au PV. 

19 départements sont concernés :

9 radars sont situés dans l’Ain
5 en Ardèche
2 dans les Bouches-du-Rhône
6 en Charente-Maritime
7 dans le Gard
7 en Haute-Garonne
8 en Gironde
3 dans l’Hérault
6 en Ille-et-Vilaine
7 en Isère
8 en Loire-Atlantique
7 dans le Morbihan
12 dans l’Oise
3 dans le Pas-de-Calais
2 en Haute-Savoie
1 en Seine-Maritime
4 en Seine-et-Marne
2 dans le Var
12 en Vendée.


Dans les Bouches du Rhône : 

  • Arles: sur la départementale 570 sur l'axe Arles Avignon
  • Peyrolles: sur la départementale 96, entre Meyrargues et Manosque.

Dans le Var :

  • Sur la Nationale 8 entre Olioules et Cuges les Pins - Niveau du Beausset
  • Cogoli: sur la départementale 98
Le nombre de morts sur les routes a continué d’augmenter en août, avec trois cent trente-cinq personnes tuées en trente et un jours, soit vingt-neuf de plus qu’en août 2014 en France métropolitaine (+ 9,5 %)

Ces radars devraient permettre de mieux lire les plaques d'immatriculation, et d'améliorer ainsi le "taux d'élucidation des infractions", ajoute la sécurité routière, qui rappelle qu'aujourd'hui "environ 38%" des infractions flashées "ne sont pas exploitables".
De même, photographier de face l'habitacle d'un véhicule permettra "de responsabiliser" les conducteurs, notamment "ceux qui sont tentés de faire une fausse déclaration sur l'identité de la personne au volant", insiste la Sécurité routière.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les premiers éléments sur l'agression d'une tata dans une école de Marseille

Les + Lus