• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Don d'ovocytes et de spermatozoïdes : la région Paca cherche des volontaires

La micro-injection par pipette d'un spermatozoïde dans un ovocyte pour une fécondation. / © MARCEL MOCHET / MAX PPP
La micro-injection par pipette d'un spermatozoïde dans un ovocyte pour une fécondation. / © MARCEL MOCHET / MAX PPP

L'agence de biomédecine lance une campagne du 3 au 18 novembre pour inviter les donneurs potentiels à franchir le pas. La région n'est pas autosuffisante. 

Par Catherine Lioult

En France, 3 000 couples qui n'arrivent pas à fonder une famille suite à une infertilité s'inscrivent pour bénéficier soit d'un don d'ovocytes, soit d'un don de spermatozoïdes. Pour cela, il faut des donneurs.
L'agence de biomédecine a donc décidé de lancer une campagne depuis le 3 novembre au 18 novembre avec la diffusion de spots radios et une campagne web à destination des personnes en âge de donner.
 

65 donneuses et 26 donneurs en Paca


Dans la région Paca, les chiffres sont encourageants car ils sont en progression :  en 2016, 65 femmes ont donné des ovocytes.
86 couples ont ainsi bénéficié d'une assistance médicale, ce qui a permis la naissance de 26 bébés.
Toujours en 2016, 26 hommes ont donné leurs spermatozoïdes, 166 couples en ont bénéficié et 77 enfants sont nés.
 

Les conditions


Pour être donneur, il suffit d'être en bonne santé. Les femmes doivent avoir entre 18 et 37 ans, les hommes entre 18 et 45 ans.
Vingt-neuf CECOS (équipes médicales pluridisciplinaires qui dépendent des CHU)  existent en France et accompagnent à la fois les volontaires et les couples qui  souhaitent fonder une famille et qui sont confrontés à des problèmes de stérilité.
Pour savoir le Cecos le plus près de chez vous, cliquez ICI.
 

LES CHIFFRES EN FRANCE EN 2016

► 3 000 couples concernés par un problème d'infertilité.
► 746 femmes ont donné
des ovocytes ( + 38%  par rapport à 2015).
► 363 hommes ont donné des spermatozoïdes ( + 42% par rapport à 2015). 
► Près de 1200 enfants sont nés à l’issue d’une assistance médicale à la procréation avec un tiers donneur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus