Elections européennes : les réactions en Provence Alpes

D'une "éclatante victoire" à "un résultat très décevant", la liste Rassemblement national, arrivée légèrement en tête des élections européennes dimanche devant celle soutenue par Emmanuel Macron, n'a pas manqué de faire réagir la classe politique en Paca.
 
Porte-drapeau pour les européennes du Rassemblement national, Jordan Bardella.
Porte-drapeau pour les européennes du Rassemblement national, Jordan Bardella. © BERTRAND GUAY / AFP
Deux ans après son double échec à la présidentielle et aux législatives, le Rassemblement national a remonté la pente, au point de redevenir le "premier parti de France", un titre informel dont il s'était paré lors des européennes de 2014.

C'est une "éclatante victoire" a réagi sur Twitter le président du groupe RN au conseil municipal de Marseille. "Ce soir, la France a envoyé un message d'espoir à toute l'Europe", a-t-il ajouté.  

Pour Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron semble "avoir perdu le match qu'il avait voulu installer" avec le RN, une confrontation "irresponsable".

Le patron de La France insoumise doit aussi digérer les résultats de sa liste emmenée par Manon Aubry, estimée entre 6,1% et 6,6%, reléguée très loin derrière les Verts d'EELV. Le Sénateur LR des Bouches du Rhône, Bruno Gilles, a appelé à "ne pas fuir [ses] responsabilités" et à engager "la refondation de la droite Républicaine".

Le candidat à la mairie de Marseille semble prendre ses distances avec la majorité présidentielle, égratinant la politique d'Emmanuel Macron. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections européennes politique élections paca