A Gassin (Var), la colère des médecins contre les patients

Les médecins et les employés du service de radiologie du Pôle de santé de Gassin sont en colère contre les patients qui n'honorent pas leur rendez-vous sans prévenir pour passer un IRM. Ils font appel au civisme et menacent de sanctionner les patients indélicats en les rayant de la liste d'attente. 

Dix ans de combat avant de pouvoir disposer de la précieuse machine. Elle est enfin arrivée il y a un an, depuis son utilisation est constante, 3 patients à l'heure, soit 20 à 25 personnes par jour.

Trois semaines d'attente

Le délai d'attente pour passer le fameux IRM est d'environ trois semaines mais une fois le rendez-vous calé, un patient sur quatre oubli de l'honorer. Les responsables du service de radiologie font appel au civisme et rappellent que les patients qui n'annulent pas leur rendez-vous perturbent tout le service. Pour gagner en efficacité, des SMS sont systématiquement envoyés aux patients mais le système n'est pas infaillible et les absences continuent de pénaliser le fragile fonctionnement d'un hôpital de proximité.

Le reportage de Francis Huss, Alexandre Dequidt et Bruno Prou
Les médecins et les employés du service de radiologie du Pôle de santé de Gassin sont en colère contre les patients qui n'honorent pas leur rendez-vous sans prévenir pour passer un IRM. Ils font appel au civisme et menacent de sanctionner les patients indélicats en les rayant de la liste d'attente.

Intervenants:
Lionel Provost Chef du service radiologie du Pôle de Santé de Gassin
Pierre Brunel Responsable du service imagerie du Pôle Santé de Gassin
Lionel Provost Radiologue Pôle de Santé de Gassin

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité