Grand Prix de Monaco : une jauge de 7.500 spectateurs et un test PCR pour les non-résidents

L'édition 2020 avait été annulée suite à l'épidémie de Covid. Cette année, le 78e Grand Prix de Monaco, qui compte pour le championnat du monde de F1, aura lieu le 23 mai prochain avec une jauge limitée.

Voilà bien une excellente nouvelle pour les amateurs de Formule 1. Le Grand Prix de Monaco aura lieu ce 23 mai prochain (avec les essais le 21 et 22). Le public sera présent, la jauge, c'est-à-dire le nombre de spectateurs, a été rendue publique par le gouvernement de la principauté. Il y en aura donc 7.500.

"Il est important pour la Principauté que le Grand Prix se tienne dans les meilleures conditions possibles, c'est important pour des raisons économiques, et pour l'image de Monaco" a expliqué le ministre d'État, Pierre Dartout. 

Un test PCR, mais pas pour tout le monde

Les spectateurs venant de l'extérieur de la Principauté devront présenter un test PCR de moins de 72 heures et pas question de tricher, le gouvernement aurait prévu de quoi repérer les tests négatifs "falsifiés". Deux niveaux de contrôle sont par ailleurs annoncés, d'abord à la frontière (la gare est aussi concernée), ensuite pour entrer dans le périmètre du Grand Prix.

Cette jauge de 7.500 personnes est assez exceptionnelle dans le contexte sanitaire, alors qu'en France les établissements sportifs en extérieur pourront renouer avec le public le 19 mai mais avec une jauge strictement limitée à 1.000 spectateurs. 

Ces "7.500 tickets" correspondent à une place sur trois afin de permettre la distanciation. 

 Christian Tornatore, commissaire général de l'Automobile Club de Monaco

Cette année, pas question de fan zone. Il n'y aura pas non plus de tribune "debout". Le retour des spectateurs après les épreuves risque d'être le point le plus difficile à gérer pour éviter les attroupements.
 

Un Grand Prix, le 1er mondial avec autant de public depuis la pandémie

Il s'agira, au niveau mondial, du premier grand prix de la saison 2021 à se tenir avec autant de public, alors que la F1 évolue sous bulle depuis les débuts de la Covid-19. D'autres points de l'organisation restent à préciser. Ils concernent l'accès aux yachts et aux balcons, mais aussi aux restaurants. Pour l'instant, les non-résidents monégasques ne sont pas autorisés à déjeuner ou à dîner en principauté. 

Les bars devraient être ouverts entre 6 heures et 11 heures pour les petits-déjeuners et il y aura vraisemblablement des assouplissements pour la restauration. Le ministre d'Etat Pierre Dartout rappelle que les retombées économiques, estimées à 100 millions d'euros, "seront sans doute moindres que pour une année normale mais la philosophie du Prince procède toujours de même", avec l'objectif d'assurer "l'équilibre entre préservation de l'économie et protection sanitaire de la population".

  
4.000 tickets vendus

Le Grand Prix de Formule 1 de Monaco a vendu "déjà 4.000 tickets", a précisé Christian Tornatore, commissaire général de l'Automobile Club de Monaco. Il attend la venue d'Italiens voisins pour cet événement d'ordinaire prisé des Britanniques. Dernière info, le prix d'une place : à partir de 80 euros en tribune, plusieurs milliers d'euros en terrasse !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco international formule 1 sport auto-moto covid-19 santé société