Un skieur d'origine espagnole, habitant Aix en-Provence, dans les Bouches du-Rhône, s'est tué aux Orres( hautes-Alpes) ce week-end après une collision avec un autre skieur. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire. La vidéo embarquée de l’une des deux victimes est en cours d’exploitation.

Il est 10h30 ce dimanche 13 mars quand un homme de 42 ans et un autre skieur âgé de 17 ans se percutent sur la piste noire de la Pousterle aux Orres dans les Hautes-Alpes.

Si l'adolescent, blessé aux jambes, est évacué vers le centre hospitalier de Gap, le skieur espagnol décède des suites de ses blessures.

Le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy, précise que "les deux skieurs étaient porteurs d'un casque" et qu'une "autopsie sera réalisée dans les prochains jours" au sein de l’Institut Médico-Légal de Grenoble. Selon les premiers éléments, le quadragénaire espagnol aurait déchaussé dans la descente et ainsi perdu le contrôle de sa trajectoire. La météo pose également question car la visibilité était mauvaise en ce jour "blanc".

Les deux skieurs impliqués étaient porteurs d'un casque

La vidéo embarquée de l'une des deux victimes est actuellement exploitée. L'enquête pour "homicide involontaire" a été confiée aux gendarmes des Orres, soutenus par la Brigade de recherches de Briançon et la cellule d’identification criminelle départementale. 

Ce drame fait évidemment écho à la mort de Gaspard Ulliel le 19 janvier dernier au centre hospitalier de Grenoble. L'acteur multi-césarisé avait percuté, la veille, un autre skieur et n'avait pas survécu à cette grave chute. 

La sécurité en montagne, un sujet majeur qui va faire l'objet d'un congrès

Cette saison, avec la réouverture des stations et des affluences records, les accidents de skis se sont multipliés. Un pisteur haut-alpin, sous couvert d'anonymat, confirme qu'il n'avait jamais eu à traiter autant d'accidents que cette saison. Pour lui, c'est un ensemble de facteurs (manque de neige, pistes plus larges, mieux damées et donc plus rapides, l'évolution du matériel mais aussi le fait que les gens n'avaient pas skié depuis deux ans) qui sont à l'origine du problème. 

La sécurité en montagne va d'ailleurs être au programme de deux congrès internationaux à Serre-Chevalier en fin de mois. A l'initiative de l’ISSS (International Society of Skiing Safety), les plus grands spécialistes seront présents pour discuter des risques en montagne du dimanche 27 mars au samedi 2 avril. Une rencontre avec le public est prévue le samedi 2 avril. Son thème :

"Comprendre et prévenir les risques en montagne. Et si on parlait sciences ?" 

Samedi 2 avril à 16h30 à la salle du Dôme de Monêtier-les-Bains.

Au programme : atelier de sensibilisation, mini conférences, présentation des nouvelles technologies pour comprendre les avalanches et prévenir les traumatismes divers.