EN IMAGES. Intempéries dans les Hautes-Alpes : randonneurs évacués par hélicoptère, campeurs déplacés, routes coupées

Ce samedi 22 juin, au lendemain des intempéries, les communes des Hautes-Alpes constatent les dégâts avant le début de la saison estivale. Routes coupées, évacuation de randonneurs par hélicoptère, et camping vidés de ses occupants, le bilan matériel est assez conséquent mais aucune victime n'est à déplorer. Exemple à Vallouise Pelvoux déjà touchée cet hiver par les inondations.

Ce jeudi 20 et vendredi 21 juin, le département des Hautes-Alpes était en alerte orange. De fortes pluies et des orages ont déferlé sur le massif des Écrins faisant sortir le Gyr, de son lit. Il traverse notamment la commune de Vallouise-Pelvoux. 

En prévention, les campings avaient été évacués. Si aucune victime n’est à déplorer, les dégâts matériels sont considérables. Ce samedi 22 juin, le niveau des cours d'eau était encore très élevé et ces derniers sont scrutés avec attention.

Des vacanciers évacués

Des flots encore noirs de boue ce samedi. Près de 160 vacanciers ont été évacués des trois campings de la commune en prévention. Avant de pouvoir les réintégrer, la maire du village a voulu prendre l'avis des pompiers et gendarmes pour une commission de sécurité improvisée ce samedi matin.

"Potentiellement, elle peut remonter, avec un orage ou autre, il faut éviter que les gens soient au bord de la rivière", indique un pompier dépêché sur place.

Verdict, il faudra encore une dizaine de jours, au moins, pour remettre en état. Mais la zone est sécurisée, les évacués peuvent récupérer leurs affaires.

"On vient là chaque année, donc là, c'est un épisode qui est marquant par rapport à d'autres", explique un vacancier habitué des lieux.

"On aurait aimé un week-end différend, je ne vous le cache pas, mais c'est comme cela, il ne s'est rien passé de grave."

De nombreux travaux aux coûts très élevés

Si la bonne gestion a permis d'éviter tout drame, les coûts pour la commune s'annoncent phénoménaux. D'autant que ce n'est pas la première fois cette année.

"C'est vrai que c'est décourageant, parce que tous les travaux que l'on a terminés il y a un mois, on ne voit plus rien de ces travaux réalisés. Donc en tant que maire, je demande l'autorisation de faire des travaux beaucoup plus pérennes.", détaille Gaëlle Moreau, maire de Vallouise-Pelvoux (SE).

En 48h, il est tombé 170 mm de pluie sur cette vallée, une partie de la route départementale a cédé, comme ce parking. Le site le plus touché reste celui du Pré de Madame Carle. Haut lieu touristique, départ de multiples randonnées, il était encore inaccessible ce matin, y compris pour le conducteur des travaux.

"Là, c'est de l'urgence, les finitions, on verra plus tard, on a attaqué hier, là, il y a le problème de la route coupée plus bas"; explique Anthony Estienne, conducteur d'engin.

Ce samedi 22 juin, c'est donc par hélicoptère que 22 randonneurs ont été évacués des refuges d'altitude. Les autorités ont réquisitionné plusieurs entreprises pour rétablir les accès au plus vite. Ici, une grande partie l'économie touristique en dépend.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité