Gap : les militaires gapençais bientôt en mission sentinelle

Près de 250 soldats du 4e régiment de chasseurs de Gap s'entraînent avant de rejoindre l'opération Sentinelle en Ile de France. Ils apprennent à réagir à tous types de situations liées au terrorisme.

Par Ghislaine Milliet

Des coups de feu au sein d'une gare... Des passagers en transit et un assaillant à maîtriser au plus vite. L'entraînement des soldats du 4e régiment de chasseurs se rapproche au plus près d'une possible réalité. 

Plus on va répéter l'entraînement, plus on sera efficace sur le terrain

explique l'un de leurs supérieurs. Les militaires apprennent à agir au plus près des populations. Ils doivent être en mesure "d'imaginer intelligemment" les réponses à donner en cas d'acte de terrorisme ou de tentative de tuerie de masse. 
L'entraînement consiste notamment à  des techniques d'interposition opérationnelles rapprochées. 
Les 250 militaires rejoindront l'Ile de France la semaine prochaine, pour être intégrés dans l'Opération sentinelle. 
Ce dispositif avait été décidé à la suite des attentats de 2015 à Paris. 7 000 hommes, dont 3 500 en Ile-de-France, sont engagés tous les deux mois en mission Sentinelle.

 

Sur le même sujet

Seize actrices noires et métisses sur le tapis rouge contre les discriminations

Les + Lus