Théâtre de Gap : des artistes en résidence en attendant le retour des spectateurs

Si les spectacles sont annulés, de nombreux théâtres continuent à accueillir des artistes en résidence. C’est le cas du Théâtre de La Passerelle à Gap. Tout le monde est sur le pont pour répéter des spectacles, monter les décors et peaufiner le son et la lumière en attendant le public.

Artistes en résidence au théâtre de la Passerelle à Gap (05)
Artistes en résidence au théâtre de la Passerelle à Gap (05) © Lucie Robert / FTV.

Accueillir des artistes en résidence est une façon de continuer à soutenir la création. Même si le besoin d’ouvrir les salles se fait de plus en plus pressant, le Théâtre de La Passerelle à Gap accueille artistes et techniciens.

C’est un travail sur la faune et sur les sons que mène cette compagnie venue de Strasbourg. L'idée est de reproduire sur scène les bruits de la nature. Cette compagnie est reçue au théâtre de la Passerelle, pendant 10 jours. Elle met la dernière main à des essais sonores.

"On essaie de bruiter les pas du loup dans la neige, les mains dans un bac plein de fécule de maïs. On fait des essais, on cherche le bon son".

La réouverture du théâtre est prévue pour la Saint Glin-Glin comme l’affirme une immense affiche posée dehors sur le parvis de la Passerelle

Pour le moment, la grande scène est occupée par les résidences pour une semaine de travail intense.

Camille Boitel de l’Artiste Compagnie l’Immédiat fait contre mauvaise fortune bon cœur et se réjouit de pouvoir répéter son spectacle.

"Cela nous permet de faire des filages qu’on n’aurait peut-être pas pu faire avant la première. C’est un rajout qu’on s’offre grâce à cette situation catastrophique", explique Camille Boitel

Artistes et techniciens en résidence
Artistes et techniciens en résidence © Lucie Robert / FTV.

Garder le moral et partager la création

Les décors aussi se montent : des intermittents au travail, c'est de l’action même sans spectateurs.

Philippe Ariagno, directeur de la scène nationale de La Passerelle déplore le manque de visibilité durant cette période.

"Libérer notre plateau pour que les artistes travaillent, c’est le mieux qu’on pouvait faire. Même si tous les artistes qui viennent sont des artistes qu’on soutient, le plan B est un peu fatigant", indique Philippe Ariagno.

Si plusieurs spectacles ont été annulés, la Passerelle continue à proposer aux spectateurs des rendez-vous via les réseaux sociaux. Ces intimités artistiques sont des rendez-vous virtuels en sons et en images. La prochaine est prévue le mardi 30 mars.

En attendant la réouverture, la création continue. L’immersion sur la piste d’animaux sauvages, préparée en ce moment, devrait être jouée à Gap l’année prochaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture covid-19 santé société