Hautes-Alpes : Des dégradations sur le réseau de neige de culture dans le Queyras

Plusieurs enneigeurs comme celui-ci ont été dégradés sur les domaines de Molines et Sain-Véran dans le Queyras. / © Département des Hautes-Alpes
Plusieurs enneigeurs comme celui-ci ont été dégradés sur les domaines de Molines et Sain-Véran dans le Queyras. / © Département des Hautes-Alpes

Mauvaise surprise pour les stations de Molines et Saint-Véran, dans le Queyras. Plusieurs équipements de neige de culture ont été dégradés cet été. Les agents des stations vont donc avoir encore plus de travail pour remettre en état le réseau. Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie.

Par Fabien Madigou

L’heure est à la remise en service des équipements de neige de culture, sur le domaine de Molines / Saint-Véran dans les Hautes-Alpes. Et ce qui pourrait s’apparenter à une bonne nouvelle a malheureusement pris une toute autre dimension.

Des excréments humains déversés dans certains regards du réseau

‘‘Nous avons constaté plusieurs séries de dégradations sur les équipements’’, note Valérie Garcin-Eyméoud, Présidente du Syndicat mixte des stations du Queyras. ‘‘Certaines sont d’une nature extrêmement douteuse – des excréments humains déversés dans certains regards du réseau – et d’autres pourraient avoir des conséquences dramatiques.’’

Des pièces d'enneigeurs volées

Des vannes, des supports d’enneigeurs, un ordinateur de commande et des coffrets électriques ont été détériorés. Des goupilles retenant les roues des enneigeurs mobiles et des timons ont été volés. Et cela n’est pas sans risque car une machine à neige pèse 850kgs. Lors d’un déplacement, l’engin pourrait perdre ses roues et se retourner…

 

Des goupilles retenant les roues des enneigeurs mobiles ont été volées. Les machines ne peuvent plus être déplacées pour le moment. / © Département des Hautes-Alpes
Des goupilles retenant les roues des enneigeurs mobiles ont été volées. Les machines ne peuvent plus être déplacées pour le moment. / © Département des Hautes-Alpes
‘‘Par chance, nous nous sommes aperçus du vol avant de déplacer les machines et avons évité le pire’’, remarque Yannick, responsable du service de neige de culture, inquiet pour la sécurité de ses collègues de travail.

Ces évènements ne devraient pas impacter la période de production

‘‘La remise en service du réseau est une période intense pour les agents des stations’’, poursuit la Présidente du Syndicat mixte. "Il n’ont absolument pas besoin, en plus de leur travail habituel, de réparer de tels dégâts, faire les démarches auprès des assurances et approvisionner les pièces".

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie

‘‘Ces évènements ne devraient pas impacter la période de production, mais suscitent des sentiments d’insécurité, d’amertume et d’incompréhension. Il n’y a pas une famille de la vallée qui ne vit pas directement ou indirectement de la station. Les personnes qui ont commis ces actes connaissent les équipements et savent ce qu’elles font. C’est encore plus irresponsable et désolant.’’

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie et les investigations sont en cours.
 

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus