Hautes-Alpes : opération de déneigement du col du Galibier pour une réouverture le 28 mai

Il y a 10 km de route à déneiger sur le col du Galibier. / © Lucie Robert/FTV
Il y a 10 km de route à déneiger sur le col du Galibier. / © Lucie Robert/FTV

Comme chaque année, il faut dégager les routes des cols mythiques des Alpes. C’est le cas ces jours-ci du col du Galibier, où la neige peut parfois atteindre six mètres. Les cols frontaliers avec l’Italie sont toujours fermés.

Par PG

C’est à plus de 2600 mètres que se joue ce ballet. Plus de 10 km de neige, quasiment vierge, qu’il faut dégager patiemment.

Bernard Vachet est l’un des conducteurs de dameuse. C’est lui l’éclaireur, celui qui va tracer le premier sillon du col du Galibier.

"A part les marmottes, et quelques randonneurs, c’est une terre complètement vierge", s’émerveille Bernard.

"La pente est parfois entre 30 et 45 degrés et je trace un sentier au milieu de la nature, pour retrouver la route", ajoute-t-il.
Bernard Vachet avance sur la route, à raison de 5 jours de travail par kilomètre / © Lucie Robert
Bernard Vachet avance sur la route, à raison de 5 jours de travail par kilomètre / © Lucie Robert
Sur le col du Galibier, le manteau neigeux est en moyenne de deux mètres. Mais à certains endroits, il peut atteindre jusqu’à six mètres.

C’est pourquoi l’expertise d’un guide de haute montagne, est indispensable, pour faire évoluer les engins de déneigement en toute sécurité.
Tout au long du trajet, Bruno Mazier va sonder la neige. Le guide de haute montagne, évalue la stabilité du manteau neigeux et identifie les zones qui peuvent être dangereuses pour les conducteurs de dameuse.

"Avec notre sonde, on rencontre une succession de couches plus ou moins denses, qui nous donnent des informations sur la stabilité de l’ensemble ", explique-t-il.

Avec les nuits fraîches, le gel nocturne est un allié dans les opérations de déneigement.

Les cols transfrontaliers avec l’Italie fermés jusqu’au 2 juin.

Le déneigement du col du Galibier devrait durer encore plusieurs jours, à raison de cinq jours de travail par kilomètre. Ce point de passage stratégique dans la région, mais aussi attraction touristique, devrait rouvrir le 28 mai prochain.

Pour l’heure, les deux autres cols mythiques des Hautes-Alpes, le col de l’Echelle et le col Agnel restent fermés à la circulation.
Mais le déneigement devrait commencer d’ici quelques jours, conformément aux demandes de la préfecture et des autorités italiennes.

Les dameurs français et italiens doivent impérativement se rejoindre à la frontière avant le 2 juin.

Le lendemain, l’Italie déconfinée ouvrira ses frontières aux ressortissants européens, sans obligation de quarantaine.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus