Hautes-Alpes : la préfecture réfute les accusations de Matteo Salvini, le ministre italien de l'Intérieur

Un migrant à la frontière franco-italienne / © Maxppp
Un migrant à la frontière franco-italienne / © Maxppp

Le bras de fer continue entre la France et l'Italie au sujet des migrants. Deux mineurs auraient été refoulé vers l'Italie dans la nuit du 17 au 18 octobre selon Matteo Salvini. Aujourd'hui, la préfecture des Hautes-Alpes réfute ces accusations.

Par Ali Martiniky

La France aurait tenté de rendre à l'Italie des migrants mineurs le 18 octobre dernier à Clavière. C'est ce qu'affirme le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini sur les réseaux sociaux. La préfecture des Hautes-Alpes réfute ce mercredi ces accusations. Une liste d'une vingtaine de personnes non-admises sur le territoire national aurait en effet était établie ce jour-là. Elle aurait ensuite été transmise par la Police Aux Frontières françaises aux autorités italiennes. 

Dans son tweet, Matteo Salvini dénonce le passage répété de policiers français à la frontière italienne accompagné de migrants sans autorisation.
"Je suis retourné à ce matin à Clavière, à la frontière franco-italienne. Encore une voiture de police française. S'est-elle trompée de route ? Macron réponds !


Rappel des procédures

La préfecture des Hautes-Alpes rappelle par ailleurs que les migrants mineurs qui figurent sur les listes transmises à l'Italie sont systématiquement confiés aux services départementaux en charge de leur accueil pour mise à l'abri. Par conséquent, aucun mineur n'a été refoulé vers Clavière (Italie) depuis Montgenèvre (France). Toujours selon la Préfecture.


Le bras de fer continue 

Selon l'AFP, le ministre italien d'extrême droite Matteo Salvini a envoyé depuis samedi des policiers pour monter la garde à la frontière franco-italienne à Clavière. Là où des milliers de migrants tentent de passer chaque année. Depuis le premier janvier, la France a notifié plus de 30 000 non-admissions dont 3 409 à la frontière des Hautes-Alpes.


Une meilleure coopération entre les deux pays

Matteo Salvini a invité son homologue français Christophe Castaner à Rome. Cet entretien permettrait de renforcer la coopération entre les deux pays en matière de gestion des migrants à la frontière. Selon le nouveau ministre de lIintérieur français, la rencontre devrait avoir lieu très prochainement.

Sur le même sujet

Gap : premier vol vers Paris

Les + Lus