• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Rallye Monte-Carlo : le Gapençais Sébastien Ogier vers un cinquième titre

© Maxppp/DUCLET Stéphane
© Maxppp/DUCLET Stéphane

C'est la dernière journée de course du Rallye Monte-Carlo et le Gapençais Sébastien Ogier occupe toujours la tête, en bonne voie pour remporter un cinquième titre. 

Par Avec AFP

Sébastien Ogier pourrait accomplir ce qu'aucun pilote n'a jamais réaliser : remporter le Rallye Monte-Carlo plus de quatre fois de suite. Le Gapençais, en tête depuis la première spéciale, est à 64 kilomètres d'y parvenir, avec une trentaine de secondes d'avance samedi, à la veille de l'arrivée.

Ogier a creusé l'écart​


Le quintuple champion du monde français n'est plus menacé que par son ancien coéquipier, l'Estonien Ott Tänak, dont l'acclimatation chez Toyota semble plus que réussie, avec cette deuxième place à 33 sec 5/10 et quatre meilleurs temps en spéciales. Certes Ogier a creusé l'écart, pointé à 14 sec 9/10 la veille au soir, mais il aurait pu espérer une avance plus large après une performance au-dessus de la mêlée sur la neige molle de la première spéciale (ES9).

On avait réussi à prendre une minute sur Ott mais la suite de la journée a été un peu plus compliquée,

résume-t-il. On a perdu petit à petit du temps sur lui mais, dans ces conditions piégeuses (le manque d'adhérence sur la neige a provoqué de nombreux tête-à-queue et sorties de route, ndlr), ça n'est jamais facile de gérer un "gap" (un écart, ndlr)".

Ott ne va rien lâcher


"Ca n'est pas mon style de prendre des risques quand je n'en ai pas besoin, explique-t-il. J'ai préféré essayer d'être "safe" (prudent, ndlr) le plus souvent et, ce soir, le résultat est positif. Mais ça ne veut pas dire que c'est terminé, Ott ne va rien lâcher jusqu'au bout." L'Estonien est en effet en embuscade, sans pour autant envisager d'accélérer dimanche.

"Je vais rester à mon rythme, dit Tänak. L'objectif n'est pas de rattraper Ogier, mais c'est un rallye où tout peut arriver, alors nous verrons..." 

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus