"Des femmes au sommet" : elles s'engagent pour que le monde de la montagne se féminise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florence Brun

Natives des Alpes ou montagnardes d’adoption, Clémentine, Julia et Valérie partagent le même amour pour les cimes. Elles se sont battues pour se faire accepter dans un univers très masculin et ont fait de la montagne un puissant outil d'émancipation. Portraits croisés de ces femmes inspirantes qui font bouger les lignes.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Monitrice de ski, guide de haute montagne ou psychomotricienne, elles ont des personnalités et des parcours différents, mais toutes les trois ont attrapé très tôt le virus des sommets.

Clémentine Junique est monitrice de ski dans les Ecrins et fondatrice de l’association Girls to the top. Elle voyage aux quatre coins du monde pour démocratiser l'accès des sports de montagne, notamment auprès du public féminin.

Julia Virat est l’une des rares femmes guides de haute montagne - 30 seulement sur les 1800 professionnels en France ! - et elle encadre l’équipe féminisme d’alpinisme de Haute-Savoie. Elle est convaincue que c’est par la transmission que le plafond de verre finira par céder.

Valérie Chauvet, elle, est psychomotricienne et monitrice d’escalade à Gap. Fondatrice de Grimper Santé, elle organise des ateliers de grimpe pour des patient(e)s atteints de diverses pathologies. Elle-même touchée par une maladie dégénérative, elle a expérimenté les bienfaits de l’escalade dans le combat contre la maladie.

Ces trois femmes ont lié leur destin aux montagnes. Mais les années passant, elles ont fait l'expérience de cordées exclusivement masculines, d'expéditions en ski de randonnée où la surenchère de "testostérone" les mettait parfois en danger, voire de quelques remarques désobligeantes sur leur niveau ou leur approche "trop douce" du milieu montagnard...   

Alors, elles se sont prises à rêver de randonnées engagées, mais sans pression de résultat, de cordées où elles pourraient exprimer leurs appréhensions et leurs doutes, de moments de complicité entre filles qui partagent la même passion.

Que tous les jours je ne paraisse pas crédible en montagne, ça me blesse. Comment ça se fait que, moi, je dois faire mes preuves du matin au soir ?

Julia

Une problématique familière à la réalisatrice Alice Khelifa : elle qui a grandi entre Marseille et les Hautes-Alpes connaît bien l’univers de la montagne et la difficulté pour les femmes de s’y imposer, ces freins qu’elles rencontrent ou qu’elles se mettent parfois à elles-mêmes.

Son film "Des femmes au sommet" nous emmène dans les pas de Julia, Clémentine et Valérie, que l’on suit en situation dans les paysages somptueux de Chamonix, des Hautes-Alpes ou de l’Oisans.

 A travers leurs portraits croisés, se dessine le cheminement progressif de femmes qui ont osé sortir du cadre pour trouver leur juste place dans la société.  

L’intention n’est pas de se dire "on va changer le monde", mais à notre échelle on fait notre part du boulot.

Clémentine

Elles se sont battues pour se faire accepter dans un milieu masculin. Aujourd’hui, à leur manière, elles transmettent cet amour de la montagne qui les a aidées à s’émanciper et à devenir elles-mêmes.  

Une belle rencontre avec trois femmes formidables qui contribuent, comme le souligne la réalisatrice, à une "révolution douce et collective" pour faire bouger les mentalités.

Des femmes au sommet
Un film de 52 mn écrit et réalisé par Alice Khelifa.
Une coproduction 10h10 Productions / France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Diffusion jeudi 5 mai 2022 à 22h35 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.