Incendies dans le sud-est : trois mises en examen en cours

Trois premiers suspects ont été présentés à un juge vendredi dans les Bouches-du-Rhône en vue d'une mise en examen. Il s'agit d'un homme de 42 ans et deux adolescents de 16 et 17 ans. 

Par Jacques Paté

Les enquêteurs sont principalement des membres de la cellule RCCI, Recherche des causes et circonstances des incendies, anciennement appelée la cellule Vulcain.

Quinze hommes formés sur le terrain, des pompiers bien sûr, accompagnés de gendarmes et d’agents de l’Office National des Forêts. Ils récoltent des indices sur place et tentent de remonter jusqu’à l’origine du feu.

Sur les trois incendies de Peynier, Carro et Borme les Mimosas, les pistes s'affinent.

A Peynier d’abord, la piste de l’accident est privilégiée, le départ de feu serait lié à des travaux effectués juste à côté d’une zone inflammable. Un homme de 42 ans est soupçonné d’être à l’origine de cet incendie qui a détruit 100 hectares. Il pourrait être mis en examen pour « destruction involontaire de bois ou forêt » selon nos confrères de l’AFP.

Deux adolescents de 16 et 17 ans sont soupçonnés d'être à l'origine de l'incendie à Carro (163 hectares brûlés), ils pourraient être mis en examen dans la soirée pour "destruction volontaire par incendie".
Selon les premiers éléments, les trois mis en cause ont nié leur implication. Outre leur mise en examen, le parquet d'Aix-en-Provence a demandé leur placement sous contrôle judiciaire.

Dans le Var,  où 12 sapeurs-pompiers ont été blessés légèrement (8 à La Croix-Valmer, 2 à Artigues et 2 à La Londe/Bormes-les-Mimosas) , "aucune interpellation ou placement à garde à vue n'ont eu lieu", a précisé une source proche de l'enquête, précisant qu'"aucune piste n'est pour l'heure privilégiée".

Le président de la région PACA Renaud Muselier a déclaré hier qu’il ne croyait pas du tout à un accident. "C’est impossible"» dit-il. Pour lui, l’incendie qui a ravagé 1500 hectares est forcément d’origine criminelle. L’enquête est toujours en cours, on en saura peut-être un peu plus dans les prochains jours.

Sur le même sujet

Journée de mobilisation à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne