Laure Manaudou à temps sur 100m dos

Laure Manaudou a chassé les chronos ce matin aux championnats de France.

Le soulagement : 14 ème meilleure performance mondiale de l'année ce matin pour Laure Manaudou en 1 minute 00 seconde 42/100. C'est un soulagement parce que lors des premières épreuves j'ai toujours du mal" a expliqué la licenciée du Cercle des nageurs de Marseille.

Ce temps est inférieur de 4/10ème à celui qu'il faut réussir en finale pour une qualification pour les jeux Olympiques.

"C'est un peu stressant, a-t-elle indiqué. En plus des temps, il y a la concurrence et la qualif en jeu. Il ne faut pas se rater. Je ne m'attendais quand même pas à faire ce temps-là alors je suis contente. Je me suis rassurée. Mon coach avait raison, je peux faire un gros temps demain. J'ai mis la combi ce matin juste avant et j'ai fait un petit 15 m. Finalement la combi ça change tout. J'ai eu un peu mal aux jambes les derniers 15 m, mais c'est dû à la première épreuve."

Les autres marseillais à Dunkerque : Camille Lacourt et Jérémy Stravius sont sortis des séries du 100 m dos quasiment
dos à dos, comme l'an passé à Shanghai où ils étaient devenus les premiers champions du monde masculin de l'histoire de la natation française en finissant premiers ex aequo sur cette distance.

Lacourt a obtenu le meilleur temps (54.38), en-dessous du minima olympique à réussir en finale (54.40). Stravius a fini tout près en 54.47.

 "Je fais une grosse erreur au départ, où je glisse", a expliqué Lacourt. "Maisderrière, la course se déroule comme prévu. Je pense qu'il lui (Stravius) en reste sous le pied."
 "Je suis très satisfait de mon temps qui est quasiment le meilleur de la saison. Pour des séries, c'est bien", a remarqué Stravius.

Sources : France Télévisions sports/AFP

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité