Mélenchon privé de plage pour son meeting

Mélenchon veut manifester contre JC Gaudin qui lui interdit l'accès aux plages pour son meeting.

La mairie de Marseille refuse le meeting sur les plages : "C'est une position de principe de la Ville de Marseille. Les plages du Prado n'ont pas à accueillir de meetings politiques, cela ne s'est jamais fait.

Il n'y a rien contre M. Mélenchon, la position du maire aurait été identique pour n'importe quel autre candidat", assure Laure-Agnès Caradec, adjointe au maire chargée des espaces verts.

La position du PCF et des élus du Front de Gauche :

 Pierre Dharréville, le secrétaire départemental PCF,objecte que les organisateurs attendent un très grand nombre de sympathisants, "plus que ne peut en contenir n'importe quelle salle de Marseille", au vu de l'ampleurde la manifestation qui a rassemblé dimanche plusieurs dizaines de milliers de personnes place de la Bastille à Paris.


 "Je suis très étonné, ça fait un mois qu'on discute avec la mairie du lieu de
cette initiative. Depuis le début, nous avons émis le souhait de le faire en plein air et je pense que c'est le seul lieu où nous pourrions vraiment être accueillis dignement", a-t-il déclaré, rappelant que la plage était "un lieu public".


 "Nous ne comprendrions pas qu'on veuille nous reléguer à l'extérieur de la villeou sur un vieux parking. Je ne voudrais pas qu'on laisse à penser qu'on veut nous empêcher de mener campagne", a ajouté  Dharréville.

Le meeting est programmé pour le 14 avril prochain.

Sources : AFP/Communiqué presse/La Provence.


  

La réplique de Mélenchon

En déplacement à Massy dans l'Essonne, le candidat du Front de Gauche réplique à JC Gaudin : ""la droite sarkozyste qui veut nous empêcher de nous rassembler", dénonçant des "arguments de mauvaise foi". Selon lui, "ce sont les services techniques de la Ville qui nous avaient orientés vers la plage" et maintenant "ils découvrent qu'au mois d'avril, des foules viendraient s'y baigner!".

 

"Nous allons nous rassembler devant la mairie" mardi soir ou mercredi pour "harceler M. (Jean-Claude) Gaudin et les autres amis de M. Sarkozy", a-t-il ajouté, invitant le maire de Marseille à "être plus tolérant et respecteux".
 "Si nous ne pouvons pas aller sur la plage, nous occuperons les rues", a aussi lancé l'eurodéputé, annonçant que "les camarades" allaient "déposer un parcours de manifestation" en préfecture d'ici peu. C'est "un bras de fer perdu d'avance", a-t-il jugé.

Source : AFP

Réaction de Patrick Mennucci

"J'apprends avec surprise que Jean-Claude Gaudin refuse les plages du Prado au Front De Gauche pour organiser le meeting de Jean-Luc Melenchon à Marseille.
C'est une décision qui n'est pas acceptable car dans une campagne présidentielle il est normal que les villes favorisent l'expression démocratique des candidats.
 
Comme Président du Groupe Socialiste au Conseil Municipal de Marseille, je demande au Maire de revenir sur cette décision qui ne correspond pas à la tradition de notre ville et qui laisse à penser que c'est un choix politique.
Je lui demande d'autoriser Jean-Luc Melenchon à organiser comme il l'entend son expression."
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité