"Pas de fatalité marseillaise" parole de préfet

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier COLLOMBIER

AlainGardère dans un entretien au Parisien/aujourd'hui en France propose ses solutions contre l'insécurité.

Premier interview d'Alain Gardère dans les colonnes du Parisien/aujourd'hui en France avec ses solutions pour Marseille en matière d'insécurité.

Pas une fatalité: "il n'y (avait) pas de fatalité marseillaise"

Lutter contre la petite délinquance quotidienne: une "opération de verbalisation" sera lancée, l'occupation des "cages d'escalier" mais aussi les "vols à main armée et les vols avec violence", il a affirmé qu'il y aurait "moins de tolérance".

Mise en place d'un groupe de prévention des vols avec violence:  groupe où travailleront "les policiers de la Sécurité publique, en lien avec la Police judiciaire pour cibler les vols avec violence".

Lutter contre le trafic de cocaine et réduire les réglements de compte:

 Le préfet compte "déterminer une liste des cibles prioritaires (...) pour attaquer les trafiquants au portefeuille".

Plus de vidéosurveillance:

Alain Gardère a promis qu'il y en aura "40 de plus dans l'hypercentre" dès la fin de l'année, avec un objectif de "1.600 caméras en fonction en 2013", l'année où Marseille sera capitale européenne de la Culture.

Retour sur l'été marseillais

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité