“Je suis le sauvage”, un plaidoyer pour la sauvegarde du loup dans nos régions

© Nikon Film Festival
© Nikon Film Festival

Le photographe Adrien Favre signe avec son frère Nicolas un petit film de 140 secondes, "je suis le sauvage". Un véritable plaidoyer pour le loup, soumis au vote des internautes dans le Nikon Film Festival jusqu'au 8 février.

Par Annie Vergnenegre

"Je suis le sauvage" a été mis en ligne le 11 janvier. Le film en compétition pour le Nikon Film Festival a déjà fait plus de 7700 vues et il est classé dans les 15 films plus soutenus par les internautes qui peuvent voter jusqu'au 8 février.

Le film est réalisé par Adrien Favre et Nicolas Favre, tous deux passionnés de Nature. Les auteurs signent ici en 140 secondes un émouvant plaidoyer pour la sauvegarde du loup.

Voir le film


© Nikon Film Festival
© Nikon Film Festival
Adrien Favre plaide pour le prédateur persécuté, dont il ne resterait que 360  spécimens : "Disparu pendant près de 60 ans et après des siècles de persécution, le loup à fait son retour en France depuis plus de 20 ans. Il fait partie de notre patrimoine historique et naturel, Malheureusement il est aujourd'hui menacé par une politique meurtrière influencée par des lobbies. A travers la problématique de la cohabitation avec le loup en France, je souhaite montrer les enjeux de la préservation de la vie sauvage. "
 
Les résultats de la 8ème édition du Nikon Film Festival seront publiés sur le site le 16 février à midi.

Sur le même sujet

André Capel (83)

Les + Lus