• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

L'accord entre Estrosi et l'AEI crée la polémique

Jean-Marc Governatori, d'Alliance écologiste indépendante, a signé un accord avec Christian Estrosi / © MAXPPP
Jean-Marc Governatori, d'Alliance écologiste indépendante, a signé un accord avec Christian Estrosi / © MAXPPP

L'accord conclu entre Christian Estrosi et la liste "Alliance écologiste indépendante"  qui a réuni 4% des voix crée la polémique. Sa tête de liste, Jean-Marc Governatori, a obtenu des Républicains la création d'un institut pour l'écologie. Pour EELV, c'est un scandale.

Par Olivier Le Creurer

Cet institut pour l'écologie et la qualité de vie serait doté de 30 millions d'euros sur 6 ans et présidé par Jean-Marc Governatori lui-même.
L’Alliance écologiste indépendante (AEI), arrivée en cinquième position derrière les quatre « grandes » listes avec 4 % des suffrages. À 2,5 points de la liste d’union Europe écologie-les Verts et le Front de gauche.

"Tout à fait normal"

Alors que Christian Estrosi explique qu'"il n'y a eu aucun marchandage", l'AEI confirme qu'il y a bien eu un accord: "Je trouve ça tout à fait normal. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant", assure Patrice Miran, co-listier AEI. De son côté, Sophie Camard, d'EELV parle de scandale: "On sent une certaine panique d'entre deux tours où on lâche n'importe quel budget pour acheter des voix. 

Affaire Governatori
L'accord conclu entre Christian Estrosi et la liste "Alliance écologiste indépendante" qui a réuni 4% des voix crée la polémique. Sa tête de liste, Jean-Marc Governatori, a obtenu des Républicains la création d'un institut pour l'écologie. Pour EELV, c'est un scandale. - JC Routhier, JP Bierlein et N. Brancato

Intervenants:
Patrice Miran Alliance écologiste indépendante
Sophie Camard, EELV

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus