Monaco a fait le plein de confiance avant son entrée en lice en Ligue des Champions mercredi contre Tottenham, en allant écraser Lille (4-1) et en s'emparant de la tête de la Ligue 1, samedi lors de la 4e journée.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Sans être flamboyante, l'ASM s'est montrée très disciplinée et efficace et a assommé le Losc d'entrée pour s'offrir un match tranquille. Les deux premiers buts ont été inscrits par d'anciens Lillois, Sidibé (2) et Traoré (17), tandis que Fabinho (48) et Glik (71) ont alourdi la note après le repos. Palmieri a sauvé l'honneur d'une belle reprise de volée dans le temps additionnel (90+1).

A quatre jours de leur entrée en lice en C1 à Wembley face aux "Spurs", les joueurs de Leonardo Jardim ont affiché de belles promesses, notamment avec une défense très solide et des joueurs offensifs inspirés. 
"C'est une très belle soirée. Les joueurs ont fait un grand match. On a montré un beau visage et la victoire est méritée", s'est félicité l'entraîneur portugais. Ils devront renouveler le même type de performance sur la pelouse des Londoniens, eux aussi en forme puisqu'ils se sont imposés à Stoke City samedi (4-0). Deux semaines après avoir surclassé (3-1) le Paris SG, grand favori du championnat, Monaco a enregistré un troisième succès en quatre matches et totalise 10 points, un de plus que Bordeaux.

Lille, de son côté, a confirmé les inquiétudes nées de son début de championnat poussif et de son élimination au 3e tour préliminaire de l'Europa League face aux modestes Azerbaïdjanais de Qabala. Les hommes de Frédéric Antonetti ont été transparents offensivement et calamiteux
dans le secteur défensif, pourtant leur point fort. Ils pointent à la 15e place avec quatre unités au compteur, une de plus que Nancy, l'avant-dernier.
"On fait une entame de match catastrophique et on a volé en éclat. Je suis le premier responsable. Je pense que je me suis trompé dans mes choix", a estimé le technicien corse. 

Les anciens plombent le Losc

Il ne fallait pas arriver en retard au stade Pierre-Mauroy puisque Monaco ouvrait le score dès la deuxième minute sur un coup franc consécutif à une faute d'Amadou sur Silva devant l'entrée de la surface de réparation. Sidibé, qui revenait dans le Nord trois mois après avoir signé pour l'ASM, crucifiait
Enyeama en envoyant sa frappe brossée dans la lucarne du portier nigérian (0-1, 2).

Deux semaines après avoir délivré sa première passe décisive face au Paris SG (3-1), l'international français a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, mais ne l'a pas célébré.
Alors qu'ils tentaient timidement de réagir, les Nordistes étaient assommés par le deuxième but monégasque. Après un bon débordement côté droit, Dirar voyait son centre-tir dévié par Enyeama, mais Traoré reprenait au second poteau (0-2, 17).
Tandis que Lille n'arrivait pas à mettre un pied devant l'autre, Monaco se contentait de contrôler tranquillement.

Juste après le retour des vestiaires, Fabinho creusait l'écart d'une superbe reprise de volée qui terminait dans la lucarne avec l'aide de la transversale d'Enyeama (0-3, 48). Puis c'est Glik qui corsait l'addition de la tête à vingt minutes de la fin (0-4,71). Peu avant, Falcao s'était joint à la fête pour disputer ses premières minutes de la saison en championnat.
Le Losc, trop timoré hormis sur quelques séquences de jeu, a cruellement manqué de tranchant et aussi de réussite, à l'image de Sankharé, qui trouvait la transversale sur une volée (33) et voyait sa tête sauvée sur la ligne par Jemerson (62).

Réaction de Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco
"C'est une très  belle soirée et pas seulement parce qu'on joue en Ligue des champions à Tottenham dans quatre jours. Les joueurs ont fait un grand match. Après la défaite 4-1 l'année dernière, on a offert une belle réponse. On a montré un beau visage et la victoire est méritée.
On a marqué à des moments importants, au début du match et dès la reprise. Après, j'ai pu faire de la gestion au niveau de mes joueurs en sortant Sidibé et Silva, alors que Moutinho n'a pas joué. Notre projet, ce n'est pas seulement 11 titulaires. Nous avons beaucoup de bons joueurs et des jeunes qui vont progresser, comme Traoré. Cela donne plus de solutions pour composer mon équipe dans les quatre compétitions qu'on dispute. On a un plus petit groupe que l'année dernière, mais avec plus de solutions. On a une dynamique positive qu'il faut garder, après on sait que Paris est le grand favori du championnat.
"