• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Ligue des champions : Henry et Monaco en version laboratoire

Thierry Henry, l’entraîneur de l'AS Monaco, pensif. / © VALERY HACHE / AFP
Thierry Henry, l’entraîneur de l'AS Monaco, pensif. / © VALERY HACHE / AFP

L'élimination de la Ligue des champions est actée depuis le 6 novembre. Mais le dernier match contre Dortmund mardi (21h00) permet à Thierry Henry d'endurcir ses jeunes Monégasques et de préparer le déplacement à Lyon, dimanche en L1.

Par AFP

Le report du derby contre Nice en raison des manifestations des "gilets jaunes" lui a enfin permis de travailler en profondeur avec son groupe. Pourtant, Thierry Henry n'a pas forcément apprécié ce week-end sans compétition.
    
D'abord parce qu'en L1, Caen et Amiens ont marqué des points. Monaco se retrouve donc, de nouveau 19e et relégable. Mais aussi parce que l'infirmerie ne désemplit pas. Plus d'une dizaine de joueurs seront encore absents contre Dortmund.

Il faut y ajouter le défenseur Pierre-Gabriel et le milieu Pelé, non inscrits par le club, en début de saison, sur la liste de joueurs pouvant évoluer en C1. Henry devra encore compter sur un effectif réduit face au leader invaincu de la Bundesliga - 11 victoires dont celle 2-1 samedi à Gelsenkirchen dans le derby contre Schalke, et 3 nuls -, déjà qualifié pour les huitièmes de finale de C1.
    
Pour autant, l'ex-Gunner devra trancher entre sa volonté d'offrir du temps de jeu à certains et celle de garder ses cadres dans le rythme de la compétition. Car le match le plus important de la semaine, se déroulera dimanche à Lyon.
    
Les cinq jours de repos entre Dortmund et Lyon suffiront pour une bonne récupération. Et comme la dernière rencontre disputée date de mardi dernier à Amiens (2-0), Henry ne peut se permettre de laisser ses cadres sans jouer durant 12 jours complets.
  

Massengo, plus jeune Français en C1


Aussi, l'équipe qui débutera sera certainement plus proche de son onze-type, que de celle alignée à Madrid, lors de la 5e journée contre l'Atlético (défaite 2-0). Golovin, suspendu à Amiens, Chadli, qui doit enchaîner, Falcao ou Glik devraient, ainsi, disputer toute ou partie du dernier match de C1 en Principauté avant longtemps.

En parallèle, Henry devrait aussi poursuivre son ouverture envers les jeunes du centre de formation monégasque. A Madrid et contre Bruges (déroute 4-0), il a donné l'opportunité aux défenseurs Biancone et Badiashile, aux milieux Massengo, Thuram et Diop, aux attaquants Gouano et Sylla, tous âgés de moins de 20 ans, de se frotter
aux meilleurs.


"A Madrid, on n'avait pas l'impression qu'il y avait des jeunes sur le terrain en deuxième mi-temps. Ils progressent à l'entraînement, où ils se mesurent quotidiennement aux pros. Tant mieux pour eux et pour le centre de formation", rappelle Thierry Henry.


Le 6 novembre dernier, Han-Noah Massengo est même devenu contre Bruges, le plus jeune Français à avoir évolué en C1 à 17 ans et 3 mois. Devant Hatem Ben Arfa (17 ans, 6 mois), Adrien Rabiot (17 ans, 7 mois) et Gabriel Obertan (17 ans, 8 mois). Six mois plus jeune qu'un certain Kylian Mbappé!
    
Contre Dortmund, d'autres gamins, tels que l'attaquant Wilson Isidor (sept buts en cinq sélection U19), le défenseur central international anglais U19 Jonathan Panzo et le Portugais, international U20, Amilcar Silva, qui ont déjà intégré le groupe professionnel, pourraient à leur tour découvrir la C1.
    
Mais Henry gardera de la mesure. Monaco se doit de donner le change et cette rencontre doit préparer le déplacement à Lyon. 

Sur le même sujet

Extrait Envoyé Spécial Marseille une ville effondrée

Les + Lus