La magie du théâtre opérera sur la Scène Nationale de Toulon du 4 au 6 mars prochains

Du 4 au 6 mars, 21 rue des sources est à l’affiche du Théâtre Liberté de Toulon. Une œuvre signée Philippe Minyana qui invite le public à voyager dans ses souvenirs d’enfance. Aperçu d’une œuvre magique dans tous les sens du terme. Gagnez vos places ici !
 
21 rue des sources au Théâtre Liberté Scène Nationale de Toulon du 4 au 6 mars 2020
21 rue des sources au Théâtre Liberté Scène Nationale de Toulon du 4 au 6 mars 2020 © Eric Didym
Retour aux sources pour Philippe Minyana qui livre une pièce des plus originales avec « 21 rue des sources ». Une œuvre qui met en scène deux âmes errant dans la maison où il a lui-même passé son enfance. Une demeure où se confondent souvenirs heureux des 30 Glorieuses et épisodes plus douloureux traversés par les 3 générations l’ayant habitée.

Le metteur en scène livre une pièce unique par la singularité de cette histoire tirée du réel. Exit l’écriture artistique préalable comme c’est généralement le cas au théâtre. Place à la magie et à l’imprévu.

Gagnez vos places en jouant sur FranceTV le club !

Le théâtre du souvenir

Les Hommes aiment partager leurs souvenirs aux détours de conversations mais rares sont ceux qui le font sur scène devant des centaines de spectateurs. Faire du théâtre à partir d’une histoire personnelle banale : voilà l’aspiration de Philippe Minyana.
 
Faire du théâtre à partir de son histoire personnelle a priori banale est le défi que Philippe Minyana relève avec 21 rue des sources
Faire du théâtre à partir de son histoire personnelle a priori banale est le défi que Philippe Minyana relève avec 21 rue des sources © Eric Didym

De la chambre au salon en passant par l’épicerie et les dépendances, le public traverse successivement les pièces de cette maison guidé par deux âmes animées. C’est la distribution des rôles avec « l’Ami » et « Mme Avril » incarnés respectivement par Laurent Charpentier et Catherine Matisse qui a facilité la production de ce spectacle : « C’est pour eux que je voulais écrire » confie l’auteur.

Amour, guerre, mariage, mort et histoire sont autant de thèmes abordés par les deux fantômes traversant la bâtisse. Mais attention, sans jamais tomber dans le psychologique et les histoires noires.

Une œuvre magique

« J’ai toujours rêvé d’un spectacle où il y aurait de la magie » avoue le metteur en scène. Inspiré par celui de Mirabelle Rousseau sur « Les tables de Victor Hugo » Philippe Minyana est pris à son tour d’une envie d’imaginer une pièce à la croisée des genres, entre théâtre et magie.
 

Après avoir écrit « 21 rue des sources », il se persuade que c’est le moment de relever le défi. Si les choses remémorées sont réelles, celles qu’il souhaite faire surgir sur la scène de manière incongrue le sont bien moins. Mais il n’est que novice en la matière.

Qui de mieux qu’un spécialiste pour concrétiser cette ambition ? C’est en la personne de Benoît Dattez, également à l’origine de l’œuvre de Mirabelle Rousseau, que Philippe Minyana va trouver un allié. La matérialisation magique du mobilier et l’apparition inopinée de végétaux est alors à portée de main.
 
Les deux protagonistes partagent la scène avec un pianiste tout le long de la pièce.
Les deux protagonistes partagent la scène avec un pianiste tout le long de la pièce. © Eric Didym

Un casting de choix

Philippe Minyana met à profit sa riche expérience dans ce texte inattendu. Auteur de livrets d’opéra, de pièces radiophoniques, de scénario et de dialogues de films, il n’a pas moins de 50 pièces de théâtre à son actif. Si bien que ses textes sont aujourd’hui au programme du baccalauréat.

Dans « 21 rue des sources » il a pu compter sur l’expertise de Nicolas Ducloux, pianiste et concepteur musical de spectacle. Au commande de l’Orchestre d’Harmonie de la Garde Républicaine, ce musicien partagera la scène du Théâtre Liberté Scène Nationale de Toulon afin d’accompagner au piano, les voix des deux protagonistes.

À commencer par Laurent Charpentier élu pour incarner "l’Ami". Ayant fait ses armes au Théâtre de Biarritz, il combine aujourd’hui sa carrière de comédien avec celle de professeur d’art dramatique au Cours Florent.
Laurent Charpentier dans la peau de l'Ami donne la réplique à Catherine Matisse.
Laurent Charpentier dans la peau de l'Ami donne la réplique à Catherine Matisse. © Eric Didym

Ce dernier donnera la réplique à Catherine Matisse, alias "Mme Avril". Actrice, elle s’est illustrée dans de nombreux domaines : déjà passée par la radio, le petit et le grand écran, elle a fait de la scène sont terrain de jeu de prédilection. A en croire ses paroles, « 21 rue des sources » est « une pièce impossible à résumer » tant elle sort des sentiers battus.

Une raison de plus donc pour y assister !

 
Informations :
21 rue des sources
Théâtre Liberté Scène nationale de Toulon
Salle Fanny Ardant
Durée: 1h10
Du 4 au 6 mars
Tarif : 5 à 19€
Réservation: ici
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
partenariats événements sorties et loisirs théâtre culture idées de sorties art spectacle vivant