Confinement : voir ou revoir nos émissions sur l'édition 2020 du Carnaval de Nice

En février, Nice se transformait en capitale mondiale de la mode à l’occasion de la 136e édition de son Carnaval. Corsi carnavalesques et batailles de fleurs ont pris des allures de défilés de mode. Focus sur une édition haute couture.

Plongez au coeur du 136e carnaval de Nice et son légéndaire corso carnavalesque illuminé

Extravagant, burlesque, surprenant, il faudrait inventer de nouveaux vocables pour décrire le carnaval de Nice, l’un des trois plus grands carnavals au monde, tant cet événement est singulier.

Vivez les coulisses de cet événement et (re)découvrez la ville de Nice dans "Nice, le carnaval" 

Dimanche 23 février à 15h15, France 3 vous propose une émission spéciale pour fêter le "roi de la mode" de cette 136e édition en compagnie de 4 Niçois : Sylvie, artiste peintre, Virginie Acchiardo, chef cuisinière et Garance et Enzo, 11 ans tous les 2.

Tous les quatre nous entrainent à la rencontre des artistes qui, de générations en générations, donnent à cet événement populaire une couleur et une saveur bien particulières. Fiers et amoureux de leur cité maritime, ils souhaitent également nous faire découvrir l’écrin qui abrite la fête par une exploration intime de la ville. Derrière les images d’Epinal et l’effet carte postale, découvrez les particularités culturelles, architecturales et gourmandes d’une ville prisée depuis plusieurs siècles pour sa douceur de vivre. Attendez-vous cependant à être surpris par le chahut burlesque et loufoque qui se déverse chaque année, quinze jours durant, dans le cœur de ville et sur la célèbre Promenade des Anglais.

Une émission à revoir ici

Revoir aussi le corso carnavalesque illuminé du 18 février :

durée de la vidéo: 01 h 28 min 41
Carnaval de Nice 2020

Une édition haute couture

Pour la 136e édition de son carnaval la ville de Nice rend hommage aux plus célèbres stylistes du XXe siècle. Le thème de cette année : « Roi de la Mode » transportera les visiteurs au cœur de l’un des plus grands défilés jamais réalisés.

La mode est certes, à l’origine du bouleversement des tendances mais elle a également un rôle éthique et responsable à jouer. C’est sur cet aspect que la 136e édition souhaite aussi faire réfléchir les badauds. Grosses têtes et défilés feront vibrer la capitale de la Côte d’Azur. De fil en aiguille, les visiteurs découvriront l’histoire de la mode et les enjeux auxquels elle a été confrontée à travers les siècles.

Toute une ville investie

La place Masséna, centre névralgique de la manifestation, accueillera les burlesques corsi carnavalesques et élégantes batailles de fleurs du 15 au 29 février prochain. L’édition 2020 finira en beauté avec l’incinération du Roi en mer comme le veut la tradition, le dimanche 1er mars à 20 heures. Une cérémonie marquée par le retour du feu d’artifice de clôture dont la ville était privée depuis 2017.
 
Corsi carnavalesques diurnes et nocturnes et batailles de fleurs sont au programme de la 136e édition
Corsi carnavalesques diurnes et nocturnes et batailles de fleurs sont au programme de la 136e édition © VALERY HACHE / AFP

Si le cœur du carnaval se trouve place Masséna, les autres artères de la ville ne seront pas en reste. A défaut d’avoir la fashion week, la Ville de Nice organise les Fashion carnaval days. De la place Magenta à la place Rossetti en passant par la gare du sud et la place du Pin, 4 défilés de mode viendront s’ajouter à la fête. Le public pourra aussi assister aux animations de quartiers comme le carnaval de Las Planas le 17 février ou celui de Saint-Roch le 24. Il y aura aussi la Parada Nissarda qui viendra se greffer au corso du 23 février afin de mettre en lumière le patrimoine et le travail des associations locales.
 

Les artisans locaux, gardiens de la tradition

Le carnaval de Nice s’est rapidement fait une place de choix parmi les nombreuses manifestations organisées sur le territoire français. Le carnaval étant à l’origine organisé à la veille du carême. A cette occasion, bals, farandoles et autres célébrations populaires sont de mise. Le principe ? Se moquer de tout aux dépens de chacun, tout le monde étant couvert par le port du masque qui dédit de toute responsabilité.
Si on mentionne pour la première fois le carnaval à Nice en 1273, l’événement de la capitale de la Côte d’Azur entre véritablement dans l’ère moderne en 1873 avec les premiers corsi qui deviendront les animations emblématiques de ce rendez-vous burlesque annuel.
 
Les chars qui absorbent le regard des quelques centaines de milliers de spectateurs présents sont eux imaginés et confectionnés par des artisans locaux. Illustrateurs, carnavaliers, coordinateurs artistiques, fleuristes et costumiers travaillent main dans la main pour aboutir à un spectacle haut en couleur.     
 
Le carnaval de Nice  génère 1800 emplois directs
Le carnaval de Nice génère 1800 emplois directs © Ville de Nice

Au-delà d’une manifestation populaire, le carnaval de Nice est aussi facteur de dynamisme économique local. Si à l’origine chars et grosses têtes étaient construits par des bénévoles, le carnaval mobilise aujourd’hui des professionnels et génère 1 800 emplois directs dans la région chaque année.

L’édition 2020 sous toutes ses coutures

Combien de personnes travaillent pour produire un tel spectacle ? Quelle quantité de fleurs sont utilisées ? Combien y-a-t-il de chars ? Autant de questions qui risquent de vous traverser l’esprit alors que vous aurez les yeux rivés sur les chars place Masséna. On vous dit tout sur les chiffres clés de cet événement unique.
 
Chaque char mesure 12 mètres de long, 3 mètres de large et jusqu'à 17 mètres de haut
Chaque char mesure 12 mètres de long, 3 mètres de large et jusqu'à 17 mètres de haut © VALERY HACHE / AFP

Au travers des 6 corsi carnavalesques et 5 batailles de fleurs au programme, 17 chars défileront, 20 tonnes de mimosas et autant de confettis seront utilisés. En effet, pas moins de 3 000 tiges de fleurs sont nécessaires pour recouvrir chaque char. Et pour l’animation, comptez sur l’énergie de 41 troupes d’artistes venues des quatre coins de la planète !
   

Mille et une façons de profiter du carnaval 2020

Envie de vous prêter au jeu ? Les personnes intégralement déguisées accèderont gratuitement aux corsi. Mais attention, il n’est pas question de se contenter de quelques accessoires. Le royaume de la mode reste bien gardé.

Pour les plus timides, une billetterie offre la possibilité de réserver des places en tribunes ou d’obtenir des accès aux promenoirs afin d’apprécier les défilés diurnes et nocturnes depuis les meilleurs spots de la ville. Et pour les aficionados du carnaval des forfaits 2 spectacles sont en vente. Enfin, pour les touristes aguerris qui comptent profiter de leur venue pour visiter la ville, le pass French Riviera leur ouvrira les portes de plusieurs sites incontournables.
 
Sous format payant ou gratuit, en civil ou déguisé, sur place ou à distance, il existe mille et une façons de profiter du  carnaval de Nice
Sous format payant ou gratuit, en civil ou déguisé, sur place ou à distance, il existe mille et une façons de profiter du carnaval de Nice © Roland Macri/MaxPPP

On l’aura compris, le carnaval de Nice est bien loin d’être un effet de mode !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carnaval de nice festival partenariats événements sorties et loisirs carnaval fêtes locales culture coronavirus : envie d'évasion société