Seconde vie pour les fleurs prévues pour le Carnaval de Nice

Le maire de Nice, a pris mercredi 28 février, la décision d’annuler le carnaval de Nice. Des centaines de fleurs devaient être distribuées lors de la bataille de fleurs. Grâce aux fleuristes, elles vont trouver une seconde vie dans les EHPAD et sur les monuments commémoratifs. 

Les fleuristes réalisent des compositions pour les maisons de retraite et les monuments aux morts.
Les fleuristes réalisent des compositions pour les maisons de retraite et les monuments aux morts. © FTV - R. Rico
Lys, roses, orchidées, tulipes... Au total, environ 50 000 fleurs devaient arborer les chars du corso fleuri du carnaval de Nice de samedi 29 février. Mais le maire de Nice, Christian Estrosi, a annoncé hier, l'annulation de cette dernière grande célébration, en raison de la menace représentée par le coronavirus

Ces fleurs commandées en avance étaient déjà livrées et devaient être préparées par les fleuristes dès aujourd'hui. Face à ce contre-temps, les fleuristes ont eu l'idée de leur trouver un autre usage.
 

Un hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet


Ils ont décidé de réaliser des compositions pour fleurir les EHPAD publics et privés, les hôpitaux, la mairie principale et dans les mairies annexes.  Par ailleurs, les fleurs seront également déposées devant les monuments commémoratifs tel quel le mémorial des victimes du 14 juillet.  

"On a été victime d'un grave attentat il y a quelques années, on va leur rendre un hommage solennel", confie Laetitia Challah, fleuriste à Nice. 
 
Les compositions réalisées par les fleuristes.
Les compositions réalisées par les fleuristes. © FTV - R. Rico
 

Deuxième annulation 


Mercredi 26 février, la bataille de fleurs a également été annulée, mais cette fois c'était en raison du vent.
 
En revanche, les milliers de fleurs préparées pour l'occasion n'ont pas pu être réutilisées. Pour certains fleuristes, cette annulation a réveillé un peu de déception.  

C'est toujours décevant de voir que son travail n'est pas exposé aux milliers de gens qui viennent voir la bataille de fleurs. On ne maîtrise pas tout, on doit se résigner, regrette Joseph Pinna, fleuriste à Nice


Au total une dizaine de fleuristes réalisent des compositions toute la journée. Ils assureront eux-mêmes la livraison demain des 150 compositions réalisées. Le mimosa prévu sera quant à lui distribué samedi 29 février, dans la ville de Nice.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carnaval de nice fêtes locales carnaval événements sorties et loisirs économie