De Marseille à Nice, le sport remboursé par la sécurité sociale lors d'une grande expérimentation

Dans le cadre d'une expérimentation limitée à 1200 personnes, des séances d'activité physique thérapeutique vont être remboursées, une première qui pourrait concerner beaucoup plus de patients à l'avenir.

La piste de VTT de Valberg.
La piste de VTT de Valberg. © Capture YT

Une séance de marche nordique ou d'aquagym prescrites par votre médecin traitant, c'est déjà possible, mais ça n'est pas remboursé par l'assurance maladie. Pour y participer, il faut faire appel à des mutuelles, à des collectivités, à des partenaires privés et à votre portefeuille.

Dans le cadre de l'article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale de 2018, il est possible d'élargir les expérimentations en ce qui concerne le sport sur ordonnance. Il y a une dizaine de jours, un arrêté paru au journal officiel va permettre à l'assurance maladie de financer des séances pour 1200 patients atteints de pathologies cardiaques.

La Provence et la Côte d'Azur bien représentées

Il s'agit d'une expérimentation nationale menée dans 5 régions dont la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 10 sites sont concernés dont 5 dans notre région :

Pendant 5 mois, 1200 patients atteints de maladies cardiovasculaires vont suivre des séances de sport chaque semaine :

Un suivi psychologique est également prévu, il sera assuré par un coach qui a reçu la formation ou par un psychologue. 

Un cours de gymnastique sur ordonnance dans le Var.
Un cours de gymnastique sur ordonnance dans le Var. © France Télévisions

"Accessible à tous"

L'association Azur Sport Santé est à l'origine de cette expérimentation appelée "As du cœur". Son président, le docteur Alain Fuch, est médecin conseil, chef de service à la caisse déléguée à la sécurité sociale des indépendants. Il insiste : "le médecin traitant est au centre du parcours", en lien avec le cardiologue car les patients ont pour certains subit une opération de dilatation coronaire et ont suivi une hospitalisation aigue. 

Un patient qui a été victime d'un accident vasculaire cérébral ou AVC est déjà accompagné pour une reprise de l'activité sportive et de la mobilité, un accompagnement financé par la sécurité sociale. Odile Diagana, sa coordinatrice générale, explique que souvent le patient ne reprend pas la pratique régulière du sport dans ce qu'on appelle la phase 3, une fois que la rééducation est terminée. 

Pour rendre l'activité physique thérapeutique accessible à tous

Odile Diagana, coordinatrice générale d'Azur Sport Santé

Elle ajoute qu'elle veut rendre l'activité physique thérapeutique "accessible à tous". Pour elle, le financement du sport sur ordonnance reste aujourd'hui compliqué : "du bricolage, même si c'est très vertueux". 

Presque chaque année, il faut renégocier les conditions du financement avec les mutuelles, les collectivités locales et les partenaires privés, avec l'aide de la sécurité sociale le fonctionnement sera plus stable. Elle explique que ce qui est investi dans le sport par l'assurance-maladie peut être regagné en partie. Selon Odile Diagana, la pratique suivie du sport sur ordonnance permet de faire diminuer les dépenses de santé.

Une ordonnance réalisée par un médecin traitant est obligatoire.
Une ordonnance réalisée par un médecin traitant est obligatoire. © France Télévisions

Les données seront centralisées par le docteur Noémie Ferré, médecin en santé publique et membre de l'association Azur Sport Santé. Cette expérimentation nationale est menée avec l'aide des ministères des Solidarités et de la Santé, de l'Action et des Comptes publics et bien sûr du Sport.

Il reste à se coordonner avec les agences régionales de santé et à compléter la liste des sites d'activité sportive proposés aux patients qui ont été hospitalisés. L'expérimentation les As du cœur devrait commencer entre la fin de l'année et le début 2021. Sous réserve des arbitrages, le budget est d'environ 1 million d'euros.

Le docteur de l'agence régionale de santé PACA Pacale Licari a un rôle de conseil et d'accompagnement dans ce projet. Elle rappelle : "c'est la première fois que l'assurance-maladie va prévoir une somme pour payer des professionnels de l'activité physique."

Si vous voulez pratiquer du sport avec l'aide de votre médecin traitant, une carte pratique des établissements de Provence-Alpes-Côte d'Azur proposant des séances d'activité physique thérapeutique a été réalisée par l'Agence Régionale de Santé. 

Pour l'instant, la majorité des patients qui sont envoyés par leur médecin pour suivre des cours de sport sont atteints de douleurs osseuses ou articulaires, les auteurs de l'expérimentation insistent, ils espèrent voir se généraliser le remboursement du sport par ordonnance, aujourd'hui limité aux 1200 patients de l'étude atteints de pathologies cardiaques.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paca sport santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter