Marseille: tirs à la Kalachnikov sur des policiers après un braquage

Des policiers de la Bac ont essuyé mardi matin des tirs de Kalachnikov, sans être blessés, peu après un braquage au cours duquel des individus cagoulés avaient exhibé une arme similaire.

Mardi vers 05H15, deux individus cagoulés, l'un armé de deux armes de poing et l'autre d'un fusil d'assaut kalachnikov, se sont fait remettre le contenu de la caisse d'un supermarché des quartiers nord de la ville, pour un montant d'environ 5.000 euros. Les deux hommes ont ensuite pris la fuite en voiture.
Alertée, une patrouille de la Brigade anti criminalité a pris en chasse quelques minutes plus tard, un véhicule "dont les occupants avaient un comportement suspect", indique la DDSP, précisant que cette voiture s'est ensuite arrêtée et ses occupants ont fait feu.

"Le tir d'un malfaiteur a atteint le véhicule des policiers sans les toucher. L'un d'eux a répliqué en tirant à plusieurs reprises. Alors que le véhicule de police était immobilisé, le pneu avant a été crevé par une balle", a précisé la police.


David-Olivier Reverdy, l'un des responsables régional d'Alliance, s'est dit "inquiet, face à la multiplication ces dernières semaines des actes graves commis à l'encontre de nos collègues". 

"Nous attendons du gouvernement des mesures fortes, concrètes et dissuasives pour protéger nos collègues et mettre hors d'état de nuire leurs agresseurs", a-t-il ajouté.


Enfin, Yannick Blouin, le directeur départemental adjoint de la sécurité publique a, quant à lui, souligné "la réactivité, le courage et l'abnégation des policiers".