• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Incendies : les massifs des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse fermés, risque “très sévère” dans le Var

Le brûlage et les jets de mégots en bord de route sont souvent à l'origine des départs de feu de broussailles comme à Marignane. / © Pompiers 13
Le brûlage et les jets de mégots en bord de route sont souvent à l'origine des départs de feu de broussailles comme à Marignane. / © Pompiers 13

Du vent et un temps très sec. Face au cocktail redouté des conditions météo annoncées ce mardi, les massifs des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse ont été fermés. Le niveau de risque d'incendie expertisé par Météo France est qualifié d'"extrême" dans le département, et de "très sévère" dans le Var.

Par AV, GB et AM

Un épisode de vent fort de secteur nord couplé à de fortes chaleurs va engendrer, mardi 13 août, un niveau de risque "extrême" d’incendie de forêt dans les Bouches-du-Rhône. 

Les 24 massifs du département seront par conséquent fermés, a annoncé la préfecture lundi. Les visiteurs ne seront pas autorisés à pénétrer dans les Calanques ou dans les Alpilles, par exemple.
 

Le Mistral soufflera sur tout le département et pourra atteindre 75 km/h en rafales, selon Météo-France. Cet épisode venteux devrait s’étendre jusqu’à jeudi voire vendredi.

En l'absence de pluies significatives, le taux d'hygrométrie est en effet très bas. Le département est en vigilance sécheresse depuis le 17 juillet. Avec le vent, de possibles départs de feu sont à craindre.
 
Le sud est sous haute surveillance aux incendies ce mardi / © Meteo France
Le sud est sous haute surveillance aux incendies ce mardi / © Meteo France

Le nombre de pompiers doublé

En conséquence, plus de 550 pompiers ont été mobilisés en complément des 500 assurant le dispositif de garde journalier toute l’année. Les pompiers font état de 700 pompiers répartis en 40 unités opérationnelles pré-positionnées sur le terrain.
 

Ces renforts proviennent d’un détachement de sapeurs-pompiers des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence, complété par une colonne venue de l’Ile-de-France (Essonne, Val d’Oise et Seine-et-Marne).

Risque incendie "très sévère" dans le Var et le Vaucluse

Dans le Vaucluse, les massifs ont également été fermés aux visiteurs, à cause d'un risque exceptionnel d'incendie dans la zone ouest autour d'Avignon.
 
 
Une journée classée à très haut risque pour les pompiers également dans le Var, où sept massifs forestiers du sont en risque incendie "très sévère" et deux massifs sont en risque modéré.
 

90% des feux sont d'origine humaine

Dans ces conditions, les soldats du feu appellent une nouvelle fois au public les "consignes élémentaires de sécurité" à respecter dans la nature. 

A commencer par éviter de "jeter des mégots de cigarettes", d'"allumer un feu", y compris de barbecue. Mais aussi de ne pas faire de camping sauvage et de respecter les interdictions d'accès à certaines zones. 

90% des feux sont d'origine humaine, martèlent encore les pompiers, les deux tiers causés par des imprudences et un tiers intentionnels. Samedi 10 août, près de 40 hectares ont été parcourus dans les Alpes de Haute-Provence.


Au 11 août, le nombre d'hectares touchés par des incendies était déjà six fois plus important qu'en 2018 sur toute l'année, selon le site Prométhée, base de donnée officielle des incendies de forêt dans le sud du pays : 962 hectares, contre 154 en 2018 pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur 

Carte réactualisée des massifs fermés

Quant aux randonneurs et sportifs voulant profiter de la nature pendant le reste de la semaine, il leur est rappelé de consulter la carte des massifs fermés réactualisée chaque jour par la préfecture des Bouches-du-Rhône. L'objectif est autant de préserver les espaces naturels que de ne pas se mettre en danger en cas d'incendie. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de l'aide-soignante agressée par un Polonais (06)

Les + Lus