• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Midi en France à Hyères cette semaine

© Benjamin Decoin / FTV
© Benjamin Decoin / FTV

Du 28 septembre au 2 octobre, Midi en France s'installe à Hyères. Pour cette nouvelle saison, l'émission évolue, avec un nouveau décor et une dimension encore plus conviviale et collégiale. Vous pouvez assister à l'émission ce lundi et ce mardi.

Par Olivier Le Creurer

La chronique "recette" était déjà le fil rouge de l’émission, elle occupe désormais la place centrale. Le journaliste gastronomique Vincent Ferniot nous reçoit autour de sa cuisine itinérante, entouré de sa bande de chroniqueurs-experts : Jean-Sébastien Petitdemange pour le tourisme, Nathalie Simon pour le bien-être et le bien-vivre, Nathalie Schraen-Guirma pour le "made in France" et Eglantine Eméyé, nouvelle venue, pour les animaux et la nature.

Ils sont accompagnés chaque semaine d’un journaliste de France 3, spécialiste de la région  visitée : à Hyères c'est Frédéric Soulié, présentateur de France 3 Provence-Alpes et France 3 Côte d'Azur, qui sera à leurs côtés. Ensemble, ils mettront en lumière les richesses de la ville et de ses environs et iront à la rencontre des habitants.

Cette saison, Midi en France poursuit la remise du label "Sourire de France" qui met l’accent sur l’accueil réservé aux visiteurs et aux touristes. Mais le magazine va aussi privilégier davantage le lien social avec les acteurs locaux (relais des appels à l'emploi, mise en avant d'associations locales...).





VU D'ICI, les chroniques de Frédéric Soulié

Le Var, terre de canne pour les anches
Quel lien y-a-t-il entre le son du saxophone ou de la clarinette et les terres du Var ? Un simple roseau, appelé ici "canne de Provence". Taillée en fine lamelle, elle devient une anche. Bien plus qu’un simple morceau de bois, l’anche est l’âme de l’instrument, c’est elle qui permet la vibration du son émis par le souffle du musicien. C’est dans le Var que se situent les meilleures plantations au monde et tout autour d'Hyères sont implantés les plus grands ateliers de fabricants d’anches. Nous irons ainsi à Ollioules à la rencontre de Nicolas, dans sa manufacture familiale depuis 1957. 

La Villa Noailles, un paquebot immobile
La Villa Noailles fait partie du paysage hyérois depuis près d’un siècle. Cet étonnant paquebot immobile accroché à la colline fut imaginé en 1923 par l’architecte Robert Mallet Stevens pour le couple Marie-Laure et Charles de Noailles. Dominant toute la ville et la baie d'Hyères, la villa figure parmi les toutes premières constructions de style moderne réalisées en France. Collectionneurs, amateurs de modernité, aimant le risque et la nouveauté, Marie-Laure et Charles de Noailles feront du lieu le théâtre de rencontres et d’échanges avec Salvador Dali, Jean Cocteau, Luis Bunuel, Man Ray, Balthus, Giacometti… Fidèle à l’esprit du couple, la Villa Noailles demeure aujourd’hui un lieu culturel.

Frédérique Pyra, architecte de belles demeures 
Créer une architecture contemporaine en lien étroit avec le paysage, réhabiliter, surélever, étendre, laisser entrer la lumière tout en se protégeant du soleil... Voilà les défis de Frédérique Pyra, architecte reconnue à Hyères. Après la visite d’une villa rénovée de la presqu’île de Giens, Frédérique nous entraînera vers  une création récente,  sur les hauteurs d'Hyères :  une architecture contemporaine tout en bois, vitrages et transparences... Puis nous visiterons son dernier chantier en cours, une villa exceptionnelle de 350m2.

Olbia, la bienheureuse cité romaine 
Hyères possède un trésor archéologique inestimable, le site d’Olbia, au bord de la plage de l’Almanarre. Les Grecs de Massalia (Marseille) fondent cette colonie forteresse vers 400 ans avant JC, pour se protéger des pirates et garder la maîtrise de la mer. Cette cité antique recèle des témoignages forts de la présence romaine : rues tracées au cordeau, commerces pour une centaine de familles, thermes et piscine... Témoignages de l’art de vivre à Olbia la bienheureuse.

La figue de Solliès
C’est la pleine période de la récolte des figues, un fruit connu depuis plus de 15 000 ans. Celles de Solliès sont célèbres dans la France entière et même au-delà... C’est à Solliès-Pont que se trouve la seule coopérative de figue en France. 1000 tonnes par an sont conditionnées ici, soit les 3/4 de la production française et la figue de Solliès est la seule d'Europe à détenir une appellation d'origine, une AOP. Nous suivrons Béatrice, jeune agricultrice, lors de la récolte de ce fruit délicat et savoureux.
 
Rendez-vous place Clémenceau
Lundi 28 septembre : à 10h50 en direct, puis à 13h35 et à 15h.
Mardi 29 septembre : à 10h50 en direct, puis à 13h25.



Pour assister à l'émission

Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus