Nice-Marseille : Sampaoli pointe la responsabilité niçoise, Galtier estime que ses joueurs ont gagné le match

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Bézie avec AFP

Alors que la commission de discipline doit faire part le 8 septembre de nouvelles sanctions suite aux incidents qui ont marqué le match entre Nice et Marseille dimanche, les deux entraîneurs sont restés campés sur leurs positions quant à la responsabilité de chacun.

L'entraîneur de l'OM Jorge Sampaoli a estimé jeudi que Nice était "seul responsable" des incidents.

"On a eu peur. Les supporters adverses ont agressé nos joueurs et la sécurité a laissé faire. Des joueurs et dirigeants niçois non seulement n'ont pas condamné, mais ont applaudi. Nous sommes entrés pour défendre nos joueurs car personne ne l'a fait", a déclaré le technicien argentin en préambule d'une longue déclaration sur les incidents de Nice-OM.

"Pour moi, Nice est seul responsable de ce qui s'est passé. L'OM n'a rien à voir avec ce qui s'est passé. Rien. Rien", a-t-il martelé. "Les faits sont venus de l'invasion du terrain par les supporters niçois."

L'entraîneur de Nice Christophe Galtier a estimé que ses joueurs avaient gagné la partie. Les deux clubs sont dans l'attente de nouvelles sanctions qui doivent tombées le 8 septembre. La commission de discipline de la LFP a déjà prononcé un match à huis-clos pour Nice et suspendu le préparateur physique de l’OM

"Il est normal qu'elles prennent le temps de tout analyser", a déclaré Galtier à propos de la commission de discipline et de la commission des compétitions. "Mais pour moi, mes joueurs ont gagné", a-t-il considéré.

Galtier est ensuite revenu sur les images le montrant avoir un geste envers David Friio, le directeur technique de l'OM.

"Quand il est arrivé sur la pelouse, ça faisait un moment que beaucoup de monde était sur le terrain. Je lui ai dit qu'il valait mieux que tout le monde rentre dans le vestiaire, et je l'ai pris par le cou à ce moment-là pour ça. Il n'y avait aucune intention d'agresser David Friio", a-t-il assuré.

Sur les réseaux sociaux, les videos de Christophe Galtier prenant "par le cou" David Friio tourne en boucle. 

"Une minute après, on était dans le couloir et on parlait ensemble. Après, avec les images, on fait des zooms, des pauses, et le geste devient une gifle, un coup de poing, plein de choses...", a-t-il ajouté.

La rencontre entre Nice et Marseille a été interrompue dimanche après 75 minutes, quand une bagarre générale a éclaté sur la pelouse, après des jets de bouteilles vers le Marseillais Dimitri Payet. Nice menait alors 1-0.