• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Présidentielle : le FN s'installe confortablement dans la région

Ce dimanche 23 avril, c'est Marine le Pen qui est arrivée en tête de la préfecture du Var. / © Maxppp
Ce dimanche 23 avril, c'est Marine le Pen qui est arrivée en tête de la préfecture du Var. / © Maxppp

La liste est longue des villes moyennes qui se sont données au Front National. Arles, Aubagne, Salon-de-Provence, Martigues, Digne-les-Bains, Carpentras, Orange, Bollène... toutes ont placé Marine Le Pen en tête au 1er tour avec des scores allant jusqu'à 40,5% comme à Bollène. 

Par Joël Barcy

Le FN s'enracine dans la terre de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les régionales avaient donné le ton en décembre 2015, le FN avait aussi fait la course en tête au 1er tour avant de s'incliner dans son duel avec LR. Bis repetita pour la presidentielle ce 23 avril. Reste à savoir quel comportement auront les électeurs le 7 mai.

Des villes moyennes se donnent au FN


Il n'y a pas que dans la France périphérique, celle des "classes populaires sacrifiées" selon la thèse de Christophe Gulli que l'on vote FN. Aubagne peut en faire partie mais les autres, Arles, Digne, Martigues ou encore Bollène appartiennent à un réseau de villes moyennes où le FN gagne un nombre considérable de suffrages. A Arles le FN frôle les 30% ( 28,9), Martigues (30,5%), Salon-De-Provence (27,4), Carpentras (30,6%), ). Ses villes moyennes ont le sentiment d'être les oubliées de la croissance et lancent un message.


Droite et Gauche balayées 


Dans la majorité de ces villes, LR et PS sont relégués. Emmanuel Macron arrive en troisième position mais loin derrière. Sur les deux premières marches le FN et La France insoumise. A Arles, Aubagne, Salon-de Provence, Forcalquier, Avigon, bollène... les sirènes de l'Europe n'ont pas d'écho, pire la majorité des habitants veut dire non à cette institution, trop lointaine, trop mondialiste et sont tentés par le repli sur soi. Marine Le Pen qui veut le retour au Franc ou Jean-Luc Mélenchon qui veut renégocier les traités ou sortir de l'Europe font un tabac. A Avignon le leader de la France insoumise arrive en tête avec 28,4 %. Même chose à Forcalquier (27%) pourtant terre d'élection de Christophe Castaner, socialiste, qui a rejoint Emmanuel Macron. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus