Régionales 2021 en Paca : qui est Renaud Muselier, reconduit à la tête de la région Paca ?

Le président sortant LR Renaud Muselier a été reconduit vendredi à la tête du conseil régional de la région Paca. Celui qui a fait toute sa carrière à droite et a longtemps été le bras droit de Jean-Claude Gaudin emporte cette fois la région en son nom propre pour la première fois.
Bénéficiant du retrait du candidat de l'union de la gauche et des écologistes Jean-Laurent Félizia, Renaud Muselier est reconduit pour six ans à la tête du conseil régional, qu'il préside déjà depuis 2017
Bénéficiant du retrait du candidat de l'union de la gauche et des écologistes Jean-Laurent Félizia, Renaud Muselier est reconduit pour six ans à la tête du conseil régional, qu'il préside déjà depuis 2017 © Frédéric SPEICH/MaxPPP

Après un duel à suspense contre Thierry Mariani, Renaud Muselier a finalement emporté la présidence du conseil régional au terme d'un vote vendredi en assemblée plénière, qui le reconduit pour six ans à la tête de l'hôtel de région.  

Crédité de 57,7% des voix selon notre sondage, Renaud Muselier a bénéficié du retrait du candidat de l'union de la gauche et des écologistes, Jean-Laurent Félizia. Avec 16,89% des voix dimanche 20 juin, il avait cédé aux appels au front républicain contre l'extrême-droite, et appelé à voter pour faire barrage au RN. 

Né à Marseille en 1959, Renaud Muselier a mené toute sa carrière politique à droite, du RPR aux Républicains en passant par l'UMP. Fils d'un couple de résistants, il a fait ses débuts au sein du conseil national du RPR en 1987. 

Médecin de profession, cet élu a occupé à la fois des mandats locaux (secrétaire départemental du RPR puis de l'UMP dans les Bouches-du-Rhône), nationaux (député, secrétaire d'Etat) ou des fonctions exécutives au sein des différents partis. 

Récemment, Renaud Muselier est apparu dans la presse nationale lors du psychodrame entre LR et la République en Marche. L'épisode a failli lui coûter sa place de candidat et une exclusion du parti, avant qu'il ne revienne sur l'alliance proposée à Sophie Cluzel, gardant une quinzaine de soutiens de la majorité sur sa liste. 

La revanche du président sortant

Malgré ses quatre ans à la tête de la région Paca, Renaud Muselier n'a jamais été élu en son nom. En 2017, il est le seul candidat en lice pour prendre la succession du démissionnaire Christian Estrosi, victorieux en 2015 contre Marion Maréchal-Le Pen.

L'élection de 2021 est sa deuxième tentative, après un premier échec en 2004. Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères entre 2002 et 2005, Renaud Muselier décide ensuite de tourner un tournant plus local à sa carrière, se concentrant sur la ville de Marseille et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

"La prochaine fois, c'est toi", lui aurait glissé Jean-Claude Gaudin au soir du second tour des municipales en 2008. Bras droit de l'ancien maire, dont il a été le 1er adjoint pendant douze ans, Renaud Muselier a attendu longtemps son heure de gloire dans l'ombre. 

Celui qu'il considère comme son mentor rempilera finalement pour deux mandats supplémentaires, douchant les espoirs de son dauphin de lui succéder. Demeure toujours une blessure, bien réelle, pour celui qui se considérait comme son successeur naturel. 

Pour ces régionales 2021, Renaud Muselier affrontait Thierry Mariani, un ancien allié à droite. Les deux hommes se sont longuement cotoyé au cours de leurs carrières politiques, qui se sont bâties au sein du même parti (RPR, UMP, LR) et de la même région. 

Renaud Muselier a d'ailleurs été le directeur de campagne d'un certain Thierry Mariani pour les régionales 2010... à une époque où ce dernier faisait encore partie de l'UMP. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections les républicains paca économie