Retraites : opérations de blocage lundi dans les Bouches-du-Rhône

Les salariés du transport routier sont appelés à la grève lundi par quatre syndicats de leur branche pour réclamer de meilleures conditions de travail et de salaires. Près de Marseille, des chauffeurs routiers ont bloqué l'accès à une importante plateforme logistique du Sud-Est.

La circulation sur la N569 et la D69 est très compliquée ce lundi 16 décembre.
La circulation sur la N569 et la D69 est très compliquée ce lundi 16 décembre. © Google Map
A une cinquantaine de kilomètres de Marseille, des chauffeurs routiers ont ainsi bloqué aux premières heures lundi, les accès à une grande plateforme logistique où sont notamment implantés des entrepôts de grandes surfaces, le "Clésud", à Miramas.  

Organisé dès 4h du matin, aucun camion n'a pu rentrer, ni sortir du site, selon la CFDT routiers, avant que les forces de l'ordre n'interviennent pour en libérer l'accès.  

Augmentation des salaires, 13e mois conventionnel, permis professionnel, maintien du dispositif de congé fin d'activité (CFA)...: en pleine mobilisation contre la réforme des retraites, les mots d'ordre sont spécifiques.

Quatre syndicats de routiers (FO, UFR-CFDT, CFTC et CGC) appellent à la grève et à organiser des blocages et des barrages filtrants partout en France.

À la veille de la grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites, les chauffeurs routiers pourraient organiser d'autres manifestations, aujourd'hui, dans la région. Les chauffeurs soutiennent le mouvement interprofessionnel contre la réforme des retraites et réclament la reconnaissance des différents critères de pénibilités spécifiques à leurs métiers.

La CFDT route dénonce "des conditions de travail qui mènent à la recrudescence des arrêts maladie". La profession, qui a perdu 50 000 salariés, est "au plus mal", indique le syndicat et évoque une "pénibilité monstrueuse qui se développe dans la logistique".

Les syndicats demandent aussi "la mise en place d'un 13e mois et une revalorisation des grilles salariales".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social transports retraites