• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Comment se protéger contre le coup de chaleur en période de canicule

Boire, même si l'on n'a pas soif. / © FRANCOIS DESTOC/PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP
Boire, même si l'on n'a pas soif. / © FRANCOIS DESTOC/PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Attention au coup de chaud ! 37 à 38 ° sont attendus jeudi et vendredi notamment dans le Vaucluse. La vague de chaleur va persister jusqu’à vendredi soir. On vous dit comment vous protéger contre cet épisode de chaleur.

Par Annie Vergnenegre

Vaucluse et Alpes-Maritimes sont ce 30 juillet au soir classés en alerte orange et les températures vont encore monter. Comme toujours en pareil cas, les plus en danger ce sont les enfants et surtout les personnes âgées.  A Menton, le CCAS a missionné une personne afin de rester en contact quotidien avec toute les personnes vulnérables.
 


Conservez la fraîcheur de la nuit


Sauf en cas de canicule, les températures nocturnes offrent généralement un peu de répit. Après 21 heures, c’est le moment de faire rentrer l’air « frais » en aérant et en créant des courants d’air dans votre logement.

Au matin, aérez les pièces puis refermez sans attendre les volets et les fenêtres pour empêcher l’air chaud d’entrer.
 

Attendre la fin de journée


Evitez de vous exposer aux heures les plus chaudes. Dans les villages de Provence, on ne rencontre pas âme qui vive dans les rues en plein cagnard. Optez plutôt pour une sieste ou une sortie dans un lieu climatisé, ciné ou musée… en attendant 16 h. Pour la pratique sportive, il faut être très matinal ou reporter ses efforts après 20h.
 

Boire beaucoup


C’est une évidence mais qu’il faut tout de même rappeler. Boire de l’eau même si l’on n’a pas soif. 1,5 à 2 litres par jour. Faut-il boire chaud ou froid ? Une chose est sûre, jamais d’eau glacée même si c’est tentant. L’effet de fraîcheur ne sera que de courte durée, car le froid trompe les capteurs sensoriels et a pour effet de stopper la sudation et donc l’élimination naturelle de la chaleur excessive.

A l’opposé si on boit très chaud, comme le Touareg qui boit son thé brûlant dans le désert, cela a l’avantage de faire transpirer et d’aider l’organisme à réguler sa température interne. Mais attention, une sudation excessive peut aussi entraîner des risques de déshydratation. Le mieux, c’est ni trop chaud ni trop froid.
 

Se rafraîchir


Que l’on soit chez soi ou sur son lieu de vacances, il est important de se rafraîchir tout au long de la journée. Si vous avez une climatisation, veuillez à ne pas dépasser un écart de 5° entre la température extérieure et intérieure. On peut aussi se mouiller régulièrement, prendre des douches plutôt tièdes, et se ventiler.
 

Attention à la surchauffe


Si l’organisme est soumis trop longtemps à un coup de chaleur, on risque la surchauffe. Les personnes âgées et les jeunes enfants sont les plus sensibles.
Il y a notamment des signes à surveiller : crampe, fatigue inhabituelle, mal de tête, fièvre, nausées, vertige… En cas de malaise ou de troubles de la conscience, il faut immédiatement alerter les secours (15) ou appeler un médecin.

Coup de chaleur ou canicule


La  « canicule » correspond à des critères précis. Il s’agit d’un coup de chaleur prolongé, quand il fait très chaud en journée et que les températures ne descendent pas ou très peu la nuit, et que l’épisode dure au moins trois jours.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'absence de Tarantino au festival de Cannes 2019 (06)

Les + Lus