Salon de l'agriculture : France 3 est aussi la chaîne des accents

les accents racontent la diversité / © Photo by Jakub Kapusnak on Unsplash
les accents racontent la diversité / © Photo by Jakub Kapusnak on Unsplash

Ils racontent les vallées, la mer, nos montagnes mais aussi les clochers, les couleurs de nos territoires. Ils sont une carte d'identité et un signe de reconnaissance. Ils, ce sont les accents qui se bousculent dans les allées du SIA2018. Voyage dans la cartographie des prononciations mélodieuses.

Par Frédérique-marie Lamouret

conversation en rédaction

Salon de l’agriculture oblige, la table de travail de notre rédaction n’accueille pas que des ordinateurs et des smartphones ; elle est jonchée de victuailles et sucreries diverses. Et toutes nos régions de France (ou presque) sont représentées dans cet éventail de calories heureuses. Mais pas seulement.
Entre nos origines, toutes différentes, et nos affectations professionnelles plurielles, ces régions nous les connaissons bien. Nous en avons découvert et ou approfondi leurs richesses, leurs gourmandises, … leurs accents aussi !
L’honnêteté pousse à avouer que pour la majeure partie d’entre nous, il ne faut pas longtemps pour retrouver les mélodies régionales dès que nous sommes replongés dans nos univers respectifs : elles ne sont pas cachées bien loin derrière nos prononciations formatées.



les accents on les aime tous

Si nos campagnes et nos villes ont connu des modifications profondes durant ces 30 dernières années, si les anciens ont emporté souvent avec eux des expressions et parfois un patois devenu fragile, c’est presque atavique : on a (presque) tous nos accents et on les aime. Ils sont comme autant de caractéristiques de notre identité, de signes distinctifs, de reconnaissance ici ou ailleurs qui constituent de nous l'individu autant que le lien à une communauté.



le soleil, le froid, la montagne et la mer

Ce qu’il y a de bien avec les accents c’est que tout le monde sait chanter, parce que l’histoire s’y entend. Et en plus, les paroles, chacun les connaît de tout son coeur. Ils disent la mer ou la montagne qui est la nôtre, les forêts de notre vie, ou les pâtures de nos vallées. Ils racontent également les clochers, les matériaux de construction, les couleurs et la lumière.
Ce qu’il y a de bien aussi, c’est que personne ne pense en avoir. La musique s’entonne mais ne s’entend pas pour soi. Car c’est connu, « nous on a pas d’accent. Vous en revanche… »

Alors on a décidé de partager ses musiques comme un hommage au pays qui nous a vu naître et partir en chasse de notre diversité dans les allées du salon en vous écoutant.



l'humour de nos accents

Les accents sont un marqueur fort mais aussi l'objet de bien des railleries, même et y compris par ceux qui les portent haut. A l'instar de Dany Boon : s'il a avoué durant la promo de son dernier film en date ("la Ch'ti famille") avoir eu honte de son accent dans sa jeunesse, il a aussi capitalisé sur son accent et le patois du nord de la France dans ses premiers sketchs.



Et le web ne manque pas de billets ou d'articles qui se moquent des autres, donc de nous tous.
Un sondage du site de rencontres Parship en 2014 montre que les accents régionaux ne sont pas prisés au détriment de la prononciation "pointue". Le même rapport avance néanmoins que L'accent "toulousain" serait le plus charmant et l'accent "chti" le plus drôle

Au hit parade, l'accent marseillais caracole souvent en tête des préférences. Un très joli travail documentaire produit par France 3 souligne l'homogénéisation des prononciations notamment chez les jeunes avec pour conséquence la perte d'influence des accents dans nos pays.

Des succès à revendre

Les accents, sont souvent l'occasion de sketches entrés dans l'histoire. L'Ornais François Morel s'est converti en Sarthois avec la Ch'ti Yolande Moreau dans les Deschiens.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus