"Cheffe de file", mais pas candidate : Sophie Cluzel (LREM) prépare les régionales en PACA

Sophie Cluzel, Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, pilotera la constitution de la liste LREM pour les régionales en Paca. Sans se déclarer candidate, ni rejeter l'idée d'une alliance avec l'actuel président LR Renaud Muselier pour l'instant. 

Sophie Cluzel, Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, constituera la liste LREM pour les régionales en Paca
Sophie Cluzel, Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, constituera la liste LREM pour les régionales en Paca © Eric OTTINO/MAXPPP

Elle se présente comme la "cheffe de file" du parti présidentiel : Sophie Cluzel préparera le terrain pour la liste LREM en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour les élections régionales du 13 et 20 juin 2021. 

La secrétaire d'État aux personnes handicapées, née à Marseille, a officialisé cette annonce dans La Provence ce jeudi 18 février. Elle dit vouloir initier une concertation avec les acteurs du territoire, afin de "construire un projet" susceptible de faire barrage au Rassemblement national dans la région. 

Plusieurs personnalités LREM locales, comme les députées d'Aix-en-Provence et Marseille Anne-Laurence Petel et Claire Pitollat, se sont félicitées de cette annonce.

Vers une alliance avec les Républicains ? 

Pressenti un temps pour l'investiture LREM, le député des Alpes-de-Haute-Provence Christophe Castaner avait appelé ce week-end à l'union des listes avec les Républicains en région Paca.

 "Je tends la main à Renaud Muselier pour qu'ensemble, on se batte pour la région et contre le même adversaire" : c'est ce qu'a proposé le chef de file des marcheurs à l'Assemblée dans un entretien au Parisien, une proposition que n'a pas écarté Sophie Cluzel ce matin au micro de France Bleu Provence. 

Le président LR, toutefois, a décliné cette main tendue dans une interview publiée ce vendredi dans le Figaro : "Je suis ouvert à toutes les personnalités, à toutes les projections, à tous les débats, mais pas aux accords d'appareil ou de parti" pour le premier tour, a-t-il expliqué. Sans exclure, pour autant, des alliances entre "républicains" au second tour. 

Le RN en tête des sondages au premier tour

"Je ne me résous pas à voir le Front national qui monte", s'est aussi inquiétée Sophie Cluzel à l'antenne de France Bleu Provence. Selon un sondage Ifop publié en décembre, la liste du Rassemblement national conduite par Thierry Mariani arriverait en effet en tête du premier tour des élections régionales.

Toujours selon ce même sondage, une liste conduite par Renaud Muselier l'emporterait ensuite de justesse contre le Rassemblement national en cas de triangulaire avec la gauche, dans une région où certains plaident pour une "union des droites". 

En 2015, l'ex-socialiste Christophe Castaner avait retiré sa candidature pour faire barrage au Front national. Son désistement avait permis l'élection de l'actuel maire de Nice, Christian Estrosi, remplacé par Renaud Muselier à la tête de la région. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections régionales élections paca économie emmanuel macron rassemblement national