• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Stations de ski : le paradis artificiel

Exploitation de la neige de culture à Auron dans les Alpes du Sud. / © Photo Nice Matin/ Franck Fernandes
Exploitation de la neige de culture à Auron dans les Alpes du Sud. / © Photo Nice Matin/ Franck Fernandes

La neige de culture est aujourd'hui une perle pour les stations: elle permet de garantir aux skieurs un enneigement des pistes, quelles que soient les conditions météo. A Allos, dans Alpes de Haute-Provence, la station invite même les touristes à visiter son usine à neige.

Par Laure Bolmont

Pour contrer les conséquences du réchauffement climatique, une solution est tombée du ciel il y a quelques années : le canon à neige! L'enneigement artificiel, est ainsi devenu la réponse miracle aux difficultés des stations de ski, même si son impact sur l'environnement est souvent décrié. L'argument des professionnels reste de défendre coûte que coûte leur survie économique.

Comment ca marche?


Le principe de la fabrication artificielle de neige consiste à pulvériser des gouttelettes d'eau dans de l'air suffisamment froid pour qu'elles se congèlent avant d'arriver au sol. Le canon à neige, équipé d'un ventilateur, sépare ces gouttes d'eau pour les ramener à de petite taille et facilite ainsi leur transformation en glace. La neige ainsi fabriquée (1 m3 d'eau produit  2 m3 de neige) est plus homogène, ce qui limite son abrasion par les skieurs et augmente sa durée de vie. Cette "usine à neige"  ne peut tout de même fonctionner que par des températures extérieures négatives.  

Usine à neige à Auron. Dans les coulisses de l'exploit. / © photo Nice Matin / Franck Fernandes
Usine à neige à Auron. Dans les coulisses de l'exploit. / © photo Nice Matin / Franck Fernandes

Coûteuse culture


L'enjeu économique pour les stations est de taille, d'autant qu'elles se livrent une concurrence féroce sur le terrain de la fréquentation des pistes, des domaines pratiquables et des nombres de jours skiables. En l'espace de quelques années, la neige de culture s'est transformée : d'une solution d'appoint, elle est devenue un argument commercial pour les stations, qui ont investi dans des équipements très onéreux.
Mais les ressources nécessaires ne sont pourtant pas inépuisables. Fabriquer de la neige artificielle consomme beaucoup d'eau et d'énergie, et par ailleurs genère des nuisances sur l'environnement notamment par une pollution des sols et par le bruit qui perture la faune. 

Suivez le guide


Mais pour les skieurs, seul le résultat compte sur les pistes. Au Val d'Allos, la station a donc décidé de faire visiter ses installations aux touristes qui le souhaient. Véronique Bouvier et Léo Centofenti ont suivi le guide en coulisse.


Visite des coulisses d'une station de ski
A Allos, dans les Alpes de Haute-Provence, la station propose aux touristes de découvrir les secrets de son usine à neige, ainsi que son garage à dameuses.

 

Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus