Tapie se dit ruiné, les syndicats de La Provence sont inquiets

Le propriétaire du journal "La Provence" se dit ruiné, K.O. Les syndicats du quotidien s'inquiétent. "Il n 'y a pas de raison" répond Bernard Tapie.

Bernard Tapie
Bernard Tapie © FRANCK PENNANT / AFP
Dans un entretien accordé au journal le Monde, Bernard Tapie se dit K.O après la décision de justice mais veut rassurer les salariés de son journal "La Provence".

Extrait de l'entretien : 

La Provence est-elle menacée ?
Non, parce que la seule précaution que j’ai prise, c’est à l’égard de La Provence justement. J’ai fait entrer un investisseur institutionnel dans le capital, l’équivalent de la Caisse des dépôts en Belgique. Donc, La Provence n’a pas à s’inquiéter, car tout a été prévu pour qu’elle n’ait pas de souci.
Donc, La Provence n’est pas en danger, mais vous, à titre personnel…
Ah, mais moi, je suis ruiné. Ruiné de chez ruiné. Plus rien. Tout va y passer. Tout.

Ambiance à La Provence

Si dans les couloirs, les salariés s'inquiétent, devant notre journaliste, le directeur Général de la Provence Claude Perrier se montre rassurant

durée de la vidéo: 00 min 27
Claude Perrier Président directeur général La Provence


404 millions d'euros à rembourser

La cour d'appel de Paris a condamné Bernard Tapie, homme d'affaires et ancien patron de l'OM à rembourser plus de 404 millions d'euros obtenus en 2008 pour mettre un terme à son litige avec le Crédit lyonnais sur la revente d'Adidas en 1994. Les époux Tapie et les liquidateurs judiciaires des sociétés du groupe Tapie devront payer solidairement "la somme de 404.623.082,54 euros", a annoncé la cour d'appel de Paris. Cette somme devra être augmentée des intérêts qui courent depuis 2008, a précisé une source judiciaire. Les époux Tapie et les liquidateurs devront en outre rembourser "les coûts de la procédure d'arbitrage", a décidé la cour d'appel.

Reportage d'Anne-Sophie Maxime
durée de la vidéo: 01 min 06
Bernard Tapie devra rembourser plus de 400 millions d'euros


Bernard Tapie conteste

Bernard Tapie conteste les sommes qui lui sont réclamées. "Le groupe Bernard Tapie (GBT) a perçu exactement 245 millions. Moi personnellement, 45 millions, j'en ai donné la moitié à ma femme, j'en ai donc gardé la moitié, et sur cette moitié, c'est-à-dire 22, j'en ai mis 20 dans le compte courant de La Provence (journal qu'il a repris)", explique-t-il.

La musique adoucit les moeurs

Pour se remettre de ses émotions, Bernard Tapie peut s'évader en musique grâce à sa fille et son titre "j'envoie en l'air"
Les paroles ? 
"J'envoie en l'air tous les aprioris, moi j'en ai plus rien à faire, je suivrai le chemin qui me plait..." Le clip ici pour les curieux
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bernard tapie politique médias économie justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter