Tour des Flandres virtuel : le Belge Tim Wellens a participé depuis le balcon de son appartement à Monaco !

Le Belge Tim Wellens lors de sa prestation effectuée depuis le balcon de son appartement à...Monaco ! / © Capture Sporza.be
Le Belge Tim Wellens lors de sa prestation effectuée depuis le balcon de son appartement à...Monaco ! / © Capture Sporza.be

Sans trop de sueur mais avec un certain bonheur ! Le Belge Greg Van Avermaet (CCC) l'a prouvé en s'imposant lors du dernier Tour des Flandres disputé ce dimanche 5 avril... Sur Internet ! Le Belge Tim Wellens y a participé depuis le balcon de son appartement à Monaco !

Par Anne Le Hars

Et c'est le Belge Greg Van Avermaet (CCC) qui surf le plus vite ! Pardon, pédale... Quoique... Il s'est en tout cas imposé lors du dernier Tour des Flandres ce dimanche 5 avril. Un moment particulier car un Ronde virtuel opposait treize coureurs pédalant sur rouleaux, connectés entre eux via une plateforme internet !

Le véritable Tour des Flandres, initialement programmé dimanche, ayant été annulé (ou reporté) à la suite de la pandémie de coronavirus, l'organisateur Flanders Classics avait mis en place une "Lockdown Edition" (édition du confinement).
La course était retransmise par la télévision publique flamande, elle a rassemblée 600 000 fans de cyclisme.

Au terme des 32 derniers kilomètres, c'est le Belge Gerg Van Avermaet qui l'a emporté. 

Direct depuis Monaco

Parmi les 13 participants, un autre Belge, Tim Wellens s'est élancé virtuellement depuis son appartement de Monaco !
Le Belge de l'quipe Lotto-Soudal avait posté, toujours depuis son balcon monégasque ce message de soutien aux soignants il y a quelques jours :
 

Continuez à bouger et soutenez les soignants, nos héros du moment ! Marchez, marchez ou pédalez lors de nombreux événements virtuels et donnez votre médaille à une personne du secteur de la santé" - Tim Wellens 

Sa réaction après cette course virtuelle et sa 7e place ? "L'effet d'aspiration était également reproduit, l'effort étant plus intense pour le coureur de tête que pour ceux placés dans sa roue", a expliqué le Belge Tim Wellens après sa prestation de 45 minutes.

"C'est des souffrances du début jusqu'à la fin, comme toujours", le coureur installé en principauté a répondu aux questions de sa femme Sophie, journaliste d'un jour. 

"J'espère que nous recommencerons, mais pas trop souvent. C'est beaucoup plus lourd qu'un parcours normal."

Chaque année, ce sont normalement des centaines de milliers de Flamands qui se regroupent le long des routes du Ronde.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus