Cyclisme - Tour des Flandres virtuel : le Belge Van Avermaet s'impose depuis son grenier

Le Tour des Flandres devait avoir lieu aujourd'hui en Belgique. La course cycliste, reportée à cause du coronavirus, pourrait tout de même avoir lieu virtuellement cette année. 
Cet après-midi, 13 coureurs ont disputé les 32 derniers kilomètres de la course grâce à des home-trainers connectés.
Cet après-midi, 13 coureurs ont disputé les 32 derniers kilomètres de la course grâce à des home-trainers connectés. © Capture d'écran Twitter / FUBOTV
Le cycliste belge Greg Van Avermaet franchit seul la ligne d'arrivée du Tour des Flandres, cet après-midi. L'instant est diffusé à la télévision publique flamande, un journaliste sportif commente l'arrivée. 

Pourtant, la course a été annulée à cause de l'épidémie de coronavirus. Une épidémie qui n'a pas empêché 13 coureurs professionnels de s'affronter sur leurs home-trainers, via une plateforme internet, sur le tracé des 32 derniers kilomètres du parcours. L'organisateur, Flanders Classics, avait mis en place une "Lockdown Edition" destinée autant aux coureurs qu'aux fans de la discpline, bien en peine devant les annulations successives des courses.

Les supporters du champion olympique n'auront pas été déçus, Van Avermaet s'imposant, à 35 ans, avec 20 secondes d'avance sur son compatriote Oliver Naesen et l'Irlandais Nicolas Roche... Le tout depuis le grenier de son domicile de Termonde en Belgique.
 
"J'espère que le vrai Tour de Flandres pourra se dérouler en automne et que je pourrai alors vraiment le remporter", a déclaré le leader de la formation CCC, équipe polonaise en grande difficulté financière depuis le début de la crise du covid-19.
 

"Ma fille ne comprenait pas pourquoi son papa était occupé à faire une course à la maison"



"Ma petite fille (qui apparaissait de temps en temps à l'écran derrière son père, NDLR), qui ne comprenait pas pourquoi son papa était occupé à faire une course à la maison, est très contente pour moi", a poursuivi, hilare, le Belge. "C'était un drôle de sentiment: on souffre beaucoup sans avoir la sensation d'être dans la course. Je pense que mes pulsations n'ont jamais été aussi élevées".
 
Voir cette publication sur Instagram

No ronde van vlaanderen this year, but we will try to bring the RVV feeling a bit in your house. Hope you enjoy it. #lockdown

Une publication partagée par Greg Van Avermaet (@gregvanavermaet) le



Cette épreuve de "e-cyclisme" était rendue possible par une plateforme digitale et un "live streaming" interactif tentant de s'approcher le plus possible des vraies conditions de course. Cette technologie pousse le directeur de la course à ne pas renoncer à la 104e édition du Tour des Flandres. "Le but est d'encore organiser le Ronde plus tard cette année. Tout le monde est d'accord là-dessus. Mais pour le moment, il s'agit uniquement de discussions hypothétiques car nous ne savons pas quand la crise va se terminer", a déclaré Van Den Spiegel.

Cette première course virtuelle de l'histoire pourrait inspirer d'autres organisateurs. Le Tour de Suisse songerait au même genre de course sur trois étapes avec treize équipes de trois coureurs. Les chiffres d'audience du programme diffusé par la télévision flamande Sporza n'étaient pas encore connus dimanche, mais il ne fait guère de doute que la diffusion aura rencontré un beau succès.

Chaque année, ce sont normalement des centaines de milliers de Flamands qui se regroupent le long des routes du Ronde.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport covid-19 santé société belgique international