Var : Damien Guttierez conseiller départemental FN, opposant à Marine Le Pen, exclu du parti

Damien Guttierez en mars 2014. / © Maxppp
Damien Guttierez en mars 2014. / © Maxppp

Le Front national du Var a annoncé ce mercredi l'exclusion définitive du parti d'extrême droite de Damien Guttierez, un conseiller départemental qui avait critiqué Marine Le Pen et le système de kits de campagne payants fournis aux candidats aux élections locales.

Par Anne Le Hars

Le parti lui demande "de se démettre des mandats qui lui avaient été (...) confiés par les électeurs de notre mouvement", a déclaré le secrétaire départemental Frédéric Boccaletti dans un communiqué.

M. Guittierez est élu au conseil municipal de la Seyne-sur-Mer et au conseil départemental du Var. Il était aussi responsable FN de la Seyne-sur-Mer.


Dénonçant des propos "aussi ridicules qu'outranciers à l'encontre du Front national" tenus par M. Guttierez dans la presse, le responsable frontiste souligne qu'après avoir été suspendu pour deux ans, il n'avait "pas hésité à réitérer ses allégations sous la pression d'un ego qu'il ne contrôle manifestement plus". 

"Je ne suis pas un salarié du FN"

Interrogé par l'AFP, M. Guttierez a affirmé qu'il ne démissionnerait pas de ses mandats : "je ne suis pas un salarié du FN" mais un élu, a-t-il souligné.

Le conflit entre le FN et l'élu varois avait débuté en novembre, lorsque M. Guttierez avait évoqué notamment les "kits Jeanne", ces kits électoraux proposés aux candidats FN lors des dernières élections locales. M. Guttierez soutenait avoir été "obligé" d'acheter ces kits pour obtenir l'investiture du parti, soit un investissement selon lui de 15.000 euros aux municipales puis 8.000 euros aux départementales. 

L'utilisation de ces kits de campagne par le Front national lors des législatives de 2012 est l'un des principaux éléments d'une enquête judiciaire sur le financement des campagnes électorales du parti. Close en janvier, elle a valu à Marine Le Pen un placement sous le statut de témoin assisté et fait peser sur le FN la menace d'un renvoi en procès avant la présidentielle de 2017. 

M. Guttierez avait également annoncé vouloir se présenter en 2017 à la présidence du Front national contre Marine Le Pen.
- avec AFP -

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus