A Brovès, les habitants expropriés se regroupent une seule fois l'an, le lundi de Pentecôte

L'histoire est cinématographique, un déjeuner sur l'herbe en terrain militaire. Il y a 45 ans, les habitants de Brovès quittaient contraints et forcés, leur village. Devenu propriété du ministère des Armées, le lieu leur est désormais interdit d'accès, à l'exception du lundi de Pentecôte.

C'est jour un béni, l'unique dans l'année, au cours duquel l'armée autorise l'accès à proximité de l'ancien village. Le lundi de Pentecôte est un véritable jour de fête pour les anciens Brovèsiens. Ce jour-là, à midi, ils déploient leurs nattes, installent leurs glacières et déplient leurs parasols, les anciens sont de retour sur leur terre, pour quelques heures seulement. 

Rayé de la carte de France, ce village du Haut-Var est comme ressuscité, grâce à l'association "Les anciens & amis de Brovès". Des retrouvailles festives et gourmandes organisées pour que jamais Brovès ne tombe dans l'oubli.

Notre reportage VIDEO : 

Malgré les blessures, toujours profondes, les chants étaient joyeux et plusieurs générations représentées. Une façon de perpétuer la tradition de la procession jusqu'à la chapelle Saint-Martin. 

Il fut un temps, on venait de Brovès, et on faisait la procession avec le Saint. Mais le Saint, on nous l'a volé. Tout est différent aujourd'hui. Mais c'est une journée magnifique ! Vraiment, cette journée touche le cœur de beaucoup de gens, qui connaissent l'histoire de Brovès. 

Liliane Brun, présidente des Anciens et amis de Brovès.

Continuer à se souvenir, 50 ans après l'expulsion 

Comme il est possible de le lire sur le site de l'association, Brovès était une terre pastorale, où vivaient 80 âmes et quelque 5000 moutons. C'est en 1962, que le plateau de Canjuers est pressenti pour l'installation d'un polygone de tir et d'un champ de manœuvres destinés à l'artillerie moderne.

La résistance et la combativité des habitants ne changeront pas le cours de l'histoire.  Le 6 juin 1974, les avis d'expulsion immédiate sont envoyés aux derniers Brovésiens toujours présents au village. Le 7 juin, l'électricité est coupée, tout comme l'eau courante. Les derniers habitants de la commune sont expulsés pour laisser place le lendemain au début des grandes manœuvres militaires. 

"Je n'ai pas de nostalgie, mais j'étais très attaché à la ferme et aux gens. J'y venais l'été, c'était formidable. Toute la famille se retrouvait chez ma grand-mère à la ferme. La ferme a été rasée par l'armée. Au moment de rendre la clé, avec la famille, nous étions tous rassemblés. Je me souviens que c'était très dur. "

Jean-Paul Gueroult, petit-fils d'une ancienne fermière de Saint-Romain

Plusieurs évènements prévus cet été

Créée par cinq enfants du village, l'association "les Anciens et Amis de Brovès" a vu le jour en mai 2005 et compte environ 150 adhérents. Régulièrement, elle organise des manifestations pour faire vivre la mémoire de Brovès.

Ainsi, du 5 au 8 août 2024, dans la salle polyvalente du Collet à La Roque Esclapon, se dérouleront 3 évènements ouverts à tous :

  • Le lundi 5 à 18 heures, Alain COSTANZO animera une conférence qui retracera l’histoire de Brovès et de la région.
  • Le mardi 6, Didier MIR viendra à 18 heures présenter le film qu’il a réalisé suite aux témoignages reçus lors de la préparation de son ouvrage remarquable, intitulé « les inaudibles »
  • Le mercredi 7, Marc MOITESSIER à son tour et à la même heure projettera sa création cinématographique intitulée « Brovès, le village de mon grand-père. »
  • Le jeudi 8, un pique-nique tiré du sac est prévu au pied du village de Bargème en la présence de notre musicien brovésien, Claude Prévitali.

Pendant cette semaine aura lieu à La Bastide une exposition photo représentant des scènes de vie de Brovès de l’époque où chacun vivait sereinement, ceci de 15 à 17 heures du lundi au jeudi.

Le traditionnel repas automnal clôtura cette année commémorative, à Comps sur Artuby le dimanche 29 septembre à midi.

Par ailleurs, le projet de création d’un pavillon d’évocation de la mémoire du village de Brovès présenté aux élus de Seillans en février dernier devrait faire l’objet d’une étude approfondie.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité