À Brignoles, un orage écourte les Médiévales et occasionne quelques dégâts matériels

Publié le
Écrit par L. B. (avec Loïc Perrier)

La pluie, la grêle et le vent n'ont duré que "10 à 15 minutes", faisant tomber des tuiles et des branches d'arbres

"C'est l'arbre qui est tombé ! L'arbre est tombé !" Sur la vidéo, on voit des personnes tenter de maintenir en place tant bien que mal un abri en toile pendant qu'une forte averse tombe. Ce dimanche en fin d'après-midi, pendant la dernière journée des Médiévales, un violent orage s'est abattu sur la commune de Brignoles (Var), écourtant la fête traditionnelle.

Selon le maire de la commune, Didier Brémond, il est tombé "14,8mm en quelques minutes à un vent de 100km/h".

La présence de paille lors de la manifestation municipale n'a pas aidé à l'évacuation de la pluie. "À Brignoles, c'est comme une cuve, ça a vite inondé le centre-ville !", poursuit le participant des Médiévales.

De fortes pluies accompagnées également de grêle.

Au lendemain de cet épisode pluvieux, des branches d'arbres jonchent encore le sol. "Aux Médiévales, on s'est tous mis à l'abri. La météo avait annoncé qu'il allait pleuvoir, on s'y attendait, mais d'un coup, ça a été le déluge ! Il a plu pendant 10 à 15 minutes", raconte un participant à la fête.

Avec le vent, tout s'est envolé ! Et on a perdu de la clientèle le soir. Cette fête s'est finie brusquement, on était dégoûté !

Carla Carbone, Agent de restauration

"À l'ouest de la ville, des panneaux directionnels ont été arrachés avec leur socle en béton", détaille Chantal Lassoutanie, la première adjointe au maire de Brignoles.

140 foyers ont été privés d'électricité. Tout est revenu à la normale dans les quartiers de Brignoles vers 14h.

Chantal Lassoutanie, première adjointe au maire

Mais plus de peur que de mal en ce dimanche animé. Les pompiers ont été appelés pour une dizaine d'interventions, essentiellement des tuiles et des arbres tombés. Didier Brémont, le maire de la ville, fait état de "deux blessés légers" et d'un "certain nombre de dégâts matériels".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité