Dans le Var, découvrez la fabrication de pailles à base de canne

Et si vous buviez votre cocktail à l'aide d'une paille fabriquée avec une canne de Provence cultivée dans le Var. Une entreprise de Cogolin se diversifie, en plus des anches pour les instruments de musiques, elle produit des pailles.

Les pailles sont gravées grâce à un laser
Les pailles sont gravées grâce à un laser © Séverine Nequelman/FTV

Depuis le 1er janvier, les pailles en plastique sont interdites en France. A Cogolin, une entreprise spécialisée dans la fabrication de anches pour instruments de musique a décidé de se lancer dans la fabrication de pailles. Elle utilise pour cela les chutes de cannes, pour l'instant les quantités produites sont assez confidentielles mais si les bars et les restaurants rouvrent bientôt, elle pourrait voir son activité décupler.

Au mois de février les cannes de deux ans, sont ramassées.
Au mois de février les cannes de deux ans, sont ramassées. © Séverine Neuquelman/FTV

De décembre à février, le ramassage se fait à la main, il faut avoir l'oeil pour choisir les bonnes cannes. Les graminées doivent avoir deux ans pour être coupées. 

Cette année 2021, la récolte est moins bonne car il y a eu des gelées au printemps dernier. Les cannes sont ensuite parrées, découpées pour créer 5000 anches par jour. L'anche, c'est la languette vibrante qui s'adapte au bec des instruments comme le hautbois ou la clarinette. 

C’est la souplesse de l'anche, qui va faire en sorte que le son se fasse correctement. 5000 anches sortent de cet atelier chaque jour.
C’est la souplesse de l'anche, qui va faire en sorte que le son se fasse correctement. 5000 anches sortent de cet atelier chaque jour. © Séverine Nequelman/FTV

Les pailles fabriquées avec les chutes

Les plus grosses cannes servent à faire des anches de clarinette et les plus petites des anches de hautbois, lorsqu'il y a des chutes, l'entreprise les utilise à présent pour en faire des pailles. Elle mise sur le circuit court pour séduire les particuliers mais surtout les professionnels lorsque ceux-ci pourront ouvrir à nouveau leurs établissements. 

Les pailles peuvent être gravées à l'aide d'un laser pour y apposer un logo.
Les pailles peuvent être gravées à l'aide d'un laser pour y apposer un logo. © Séverine Nequelman/FTV

Regardez le reportage de Chantal Fazi et Séverine Neuquelman à Cogolin :

Une paille en plastique met 450 ans à se dégrader, alors qu'elle soit en canne de provence, en paille, en bambou ou en encore en inox, les alternatives permettent de remplacer cet objet incontournable de vos sodas et de vos cocktails. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement écologie économie