Covid-19 : un EHPAD près de Draguignan teste des cabines de désinfection à 75 degrés

A Figanières, l'Ehpad Le pré de la Roque teste depuis lundi 16 novembre une cabine de désinfection. Avant d'entrer, les visiteurs et le personnel passent par la cabine qui chauffe à 75 degrés. Leurs vêtements, leurs cheveux et leurs effets personnels sont décontaminés de tout virus.

L'EHPAD La Roque à Figanières a installée une cabine de désinfection des virus pour les visiteurs et le personnel de l'établissement.
L'EHPAD La Roque à Figanières a installée une cabine de désinfection des virus pour les visiteurs et le personnel de l'établissement. © Emmanuel Félix / FTV
On pourrait croire qu'il s'agit de la "machine à apprendre" des Sous-Doués. Ou du Tardis de Doctor Who... Il n'en est rien. Cette étrange structure grise s'est posée devant l'Ehpad Le pré de la Roque à Figanières (Var) lundi 16 novembre. C'est une cabine de désinfection des virus, destinée aux personnels de l'établissements et aux visiteurs. 

Cette cabine contient trois sas. Le premier et le dernier visent à conserver la température de celui du milieu. Le sas principal fait monter la température à 75 degrés pendant 30 secondes. Le but est de décontaminer les vêtements, les cheveux et les objets amenés par les visiteurs dans l'Ehpad.

"C'est rassurant"

"C'est vraiment une plus-value pour la structure, c'est rassurant", exprime Marie-Jeanne Languillat, directrice de l'établissement. Elle voit cette cabine comme une possibilité de "donner une protection supplémentaire aux résidents et aux salariés".
 
Deux écrans affichent la température de la pièce et le temps restant avant la fin de la décontamination.
Deux écrans affichent la température de la pièce et le temps restant avant la fin de la décontamination. © Emmanuel Félix / FTV

La directrice précise qu'il n'y aucune obligation à passer par la cabine pour entrer dans l'Ehpad. Le protocole sanitaire à l'intérieur avec gel et prise de température reste le même. Toutefois, "tout le monde joue le jeu", se réjouit Marie-Jeanne Languillat.
 

On se sent propre et désinfecté. On est protégé et on protège les autres.

Magali Garcia, membre du personnel soignant à l'Ehpad le pré la Roque

Une invention coréenne

Cette cabine a été élaborée en Corée du Sud. Les laboratoires coréens assurent que 99,999% des virus sont éliminés lorsque les gens passent pas la cabine. Des tests sont actuellement en cours dans un laboratoire en Corrèze pour obtenir les mêmes résultats en France. "Une personne qui a le coronavirus ne va pas être soignée pour autant, ce n'est pas un produit médical", précise Patrice Casse, distributeur pour la socièté La Hanse.

A l'Ehpad, la cabine est en phase de test. Son efficacité sur les virus est déjà prouvée par les laboratoires coréens donc cette phase d'expérimentation de l'usage vise plutôt à faire un constat sur la façon dont les gens perçoivent la cabine. "Est-ce que les gens y rentrent volontiers, est-ce que ça les gêne ou les perturbe ?", détaille Patrice Casse. Une fois cette phase terminée, peut-être que le sauna d'une durée de 30 secondes se répartira davantage sur le territoire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille