A Draguignan, dans le Var, un escape game créé par l'agence Pôle emploi pour recruter des auxiliaires de vie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori
Une actrice grimée en personne âgée, un faux décor, mais une vrai candidate au poste d'auxiliaire de vie pour l'escape créé par Pôle emploi à Draguignan.
Une actrice grimée en personne âgée, un faux décor, mais une vrai candidate au poste d'auxiliaire de vie pour l'escape créé par Pôle emploi à Draguignan. © Séverine Depouy

Le jeu de rôle est utilisé comme outil de recrutement par l’agence Pôle emploi de Draguignan, et pour mettre en situation des candidats au métier d’auxiliaire de vie.

Une aventure immersive, servie par des acteurs, et jalonnée d'énigmes, telles sont les règles du jeu mis en place par l’agence Pôle emploi de Draguignan. Une idée 100% varoise dont la réalisation s’est faite en “circuit court”. 

Séverine Depouy est en charge de l’équipe entreprises de l’agence dracénoise. Un de ses rôles est d'imaginer des actions dont la vocation est de faciliter le recrutement des candidats au métier d’auxiliaire de vie. Et son imagination ne lui a pas fait défaut.

Depuis cet été, elle s'est prise au jeu. Elle a initié la création d'un escape game pour mettre en situation des demandeurs d'emploi. 

Cela fait un petit moment que l’on y a réfléchi, puisque le service à la personne est assez tendu en termes d’offres et de demandes. On sait déjà que nous n’avons pas suffisamment de personnes inscrites pour satisfaire la demande qui s’est intensifiée avec la crise Covid,

explique Séverine Depouy.

Difficultés de recrutement

“Il y a quand même des évolutions qui ont été faites à la convention collective des intervenants à domicile, avec de la revalorisation salariale”. Malgré cela, il demeure des "offres pas forcément pourvues et des profils qui abandonnent au bout de quelque temps par manque de connaissance des contraintes de ce secteur".

"Nous avons travaillé avec MSA Services Provence Azur, qui a une structure d’aide à la personne qui s'appelle ACAP, et qui recrute régulièrement. Nous avons réfléchi à faire découvrir ces métiers, autrement, et de manière un peu plus ludique." complète Séverine Depouy.

C'est la société du Luc, Logic Escape, qui a été retenue pour proposer une solution clé en main : le scénario, les acteurs, et tous les décors qui vont avec. C'est elle qui a remporté l'appel d'offres lancé par Pôle emploi. Il comporte une douzaine de sessions pour un montant d'environ 15.000 euros, et permet de mettre en situation 150 candidats en un an. 

"Ce que je voulais, car c’est un secteur qui est en difficulté sur tout le Var, et pas que sur Draguignan, c’est que l’escape game puisse être mobile, et mobilisé par les agences de l’est et du Haut-Var dans un premier temps." Tout le dispositif rentre dans une camionnette. 

Les premières sessions de "Décod'âges" se sont ainsi tenues cet été pour faire découvrir les métiers de l'aide à la personne.  

Un décor plus vrai que nature

Le scénario est avant tout détaillé aux candidats. Jeanine et Robert Blanc, sont âgés de 83 et 86 ans. Par moments, Robert est absent, il faut donc s’occuper de Jeanine, ou vice et versa. 

Des acteurs incarnent les personnages, ce sont deux seniors dont l’autonomie est limitée et ils doivent suivre des consignes qui leur sont données sur une fiche, les acteurs peuvent également en donner. 

L'intérieur d'un appartement est reconstitué, avec des cloisons repliables, tels des tableaux ou des scénettes.

C’est comme un décor de théâtre qui tient dans une salle de réunion

précise Séverine Dupouy.

La pièce comporte un meuble télé, une télévision, un fauteuil, une table de cuisine, ainsi qu'un frigo, une poubelle et des petits meubles de rangement. Une cuisine est également reconstituée, une fenêtre est même imprimée sur les cloisons portatives en toile blanche pour plus de réalisme.

Des énigmes à élucider

Le calendrier peut annoncer une date en août, "donc il va falloir demander à la personne si elle veut s’hydrater. A midi, vient l’heure de préparer le repas, le candidat doit être attentif à la fiche de coordination, en lien avec les médecins et infirmiers, pour savoir si la personne est diabétique ou pas, qu’elle ait des repas équilibrés." détaille l'employée de Pôle emploi. 

Il y a un tapis dont le bord est corné, il faut s’assurer que le candidat le remette à l’endroit pour prévenir toute chute. Un portefeuille avec de l’argent à l’intérieur se trouve dans la poubelle, l'acteur ou l'actrice déclare sa perte, et qu’elle ne sait pas où il est. On attend du candidat qu'il fasse l’effort de le rechercher. Des miettes du petit-déjeuner sont aussi sur la table. 

Sera-t-elle nettoyée ? 

Un jeu de rôle de 15 minutes

Ce jeu de rôle dure un quart d'heure, il est suivi dans une autre pièce par un conseiller de Pôle emploi, grâce à un écran vidéo déporté relié à une petite caméra.

"On va cocher tout ce qu’elle a pu faire, en termes d’énigmes, et en termes d’échange avec la personne âgée qui est une actrice, grimée en sénior. Il y a ensuite 15 minutes de debrief au cours desquelles on confirme ou l'on infirme le projet professionnel de la personne. On a 100% de satisfaction de la part des demandeurs d’emploi, qu’ils poursuivent ou non dans cette voie." détaille Séverine Depouy.

Karine, en reconversion professionnelle au printemps dernier, souhaitait trouver un travail dans le domaine des services à la personne. Elle s'est inscrite à Pôle emploi en mai dernier. "C'était sympathique, bien organisé. C'était un bon moment, on est mis tout de suite en situation, ça conforte notre projet professionnel" explique la jeune mère de famille.

Pour elle, le jeu de rôle n'a été que bénéfique : "Lorsque j'étais à l'escape game, j'ai rencontré la responsable de l'ACAP à Draguignan, qui m'a proposé un contrat le 3 août. Il m'a permis de trouver du travail juste derrière. C'est ce que je voulais. J'étais en reconversion après avoir occupé un poste de secrétaire téléphonique pendant 5 ans."

Quant au côté atypique de ce dispositif filmé : "Personnellement, cela ne m'a pas gêné, je voulais être auxiliaire de vie, donc on sait pertinemment qu'il y a le côté humain, et qu'il faut que l'on s'implique. Le fait d'être filmée ne m'a pas gêné." se souvient Karine.

Déployé dans plusieurs bassins d'emploi

L’initiative a vu le jour pour la première fois en juillet dernier, à Draguignan, et a ensuite été proposée sur les bassins d’emploi de Fréjus Saint-Raphaël, de Brignoles Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, et dans les locaux de Logic Escape au Luc.

Ce sont 87 personnes qui ont ainsi été évaluées.

Les prochaines sessions sont annoncées en janvier 2022 et se prolongeront jusqu'en juin prochain. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.