Draguignan : un retraité condamné à 3 mois de prison avec sursis pour avoir noyé puis massacré six chatons

A Draguignan, six chatons ont été noyés et fracassés par un coup violent. Image d'illustration. / © Christian Wattier / MAX PPP
A Draguignan, six chatons ont été noyés et fracassés par un coup violent. Image d'illustration. / © Christian Wattier / MAX PPP

Un retraité avait noyé six chatons, avait jeté le sac poubelle dans un container avant de revenir asséner un grand coup pour s'assurer de leur mort. Une voisine a porté plainte. Il est condamné à trois mois de prison avec sursis.

Par Catherine Lioult

Il ne nie pas les faits. Un retraité de 70 ans fait l'objet ce jeudi d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, que l'on appelle aussi le plaider-coupable, une procédure qui permet d'éviter un procès à une personne qui reconnaît les faits qui lui sont reprochés.
Et l'occurence, il s'agit d'actes de cruauté envers des animaux.
Ce 26 avril 2019, en fin d'après-midi, un homme sort d'une résidence avec un sac poubelle. A l'intérieur, il y a 6 petits chats d'une dizaine de jours. Ils ont été noyés.  L'homme jette ce sac dans le container de la résidence  part et se ravise. Il revient reprendre le sac,  le frappe à plusieurs reprises et le place définitivement dans le container. 
L'affaire aurait pu en rester là. Mais une voisine sur son bacon a vu la scène. Elle a porté plainte.

 

L'association One Voice a décidé de ne pas en rester là. Depuis 1995, l'association est engagée pour le respect de tous les êtres vivants,  et milite pour mettre enfin un terme à la cruauté sous toutes ses formes.
Maître Geoffroy Barthélémy, avocat pour l'association, considère que le jugement, soit trois mois de prison avec sursis et une interdiction de détenir un animal pendant une durée de cinq ans ( sans oublier 500 euros de dommages et intérêts pour les associations  parties civiles et 500 euros de frais d'avocat) est le symbole d'une prise de conscience de la société sur la maltraitance animale.
Maître Geoffroy Barthélémy (83)
Il s'exprime sur le jugement du tribunal pour une retraité qui a tué 6 chatons.
 

Le précédent du chat Chevelu


L'association One Voice s'était également portée partie civile lors du procès du tortionnaire du chat Chevelu, tué à coups de pied à Draguignan. L'auteur des coups avait été condamné à six mois de prison ferme.

Les actes de cruauté sur animaux sont passibles de 2 ans de prison, et 30 000 euros d'amende.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus