Il avait traité un juge marseillais de "sale juif" : huit mois de prison pour un homme de 27 ans

Un homme de 27 ans a été condamné à huit mois de prison ce 11 mars par le tribunal correctionnel de Draguignan dans le Var pour avoir traité un juge marseillais de "sale juif" lors d'une comparution en janvier.

Selon des sources judiciaires consultées par l'AFP, un homme a été condamné à huit mois de prison lundi par le tribunal correctionnel de Draguignan.

Il avait traité un juge marseillais de "sale juif" lors d'une comparution en janvier dernier.

La condamnation pour "outrage par parole à l'audience à magistrat dans l'exercice de ses fonctions" et "injures publiques en raison de (...) la religion" est supérieure aux réquisitions du parquet, qui avait demandé six mois de prison.
Incarcéré pour d'autres faits à Draguignan, l'homme avait fait l'objet d'une comparution pour violences volontaires le 22 janvier devant le tribunal correctionnel de Marseille, à distance depuis la prison.

Refusant de s'exprimer sur les faits, il avait dénoncé son placement à l'isolement et quand le président de la chambre avait tenté de le raisonner, il avait répliqué : "Va niquer tes morts, sale juif".

Des propos du même ordre aux policiers 

Une enquête avait alors été ouverte sur ces propos et quand il avait finalement été extrait de la prison pour être entendu, il avait tenu des propos du même ordre aux policiers qui l'escortaient.
Jugé lundi à Draguignan, accompagné de sept policiers, "il a pris tout le monde de haut, avec une attitude menaçante", selon Me Samuel Chicha, qui représentait le Crif-Paca.

"Il a assuré n'avoir jamais traité le juge de +sale juif+", avant de partir dans une longue tirade sur le conflit entre Israël et le Hamas à Gaza, a ajouté l'avocat, regrettant s'être retrouvé seul sur les bancs des parties civiles.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité