• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La nouvelle campagne de la fondation Brigitte Bardot contre les cirques s'affiche dans le Var

La fondation Brigitte Bardot a lancé une campagne contre la captivité des animaux dans les cirques. / © Romain Boulanger / MAX PPP
La fondation Brigitte Bardot a lancé une campagne contre la captivité des animaux dans les cirques. / © Romain Boulanger / MAX PPP

Dans une campagne nationale, la fondation Brigitte Bardot se positionne résolument contre les cirques avec des animaux et incite les spectateurs à ne pas assister à leurs spectacles.

Par Catherine Lioult

Fondée en 1986, reconnue d'utilité publique en 1992, la fondation Brigitte Bardot continue le combat de protection des animaux, contre les abandons pendant l'été, contre la corrida, contre la maltraitance et contre le cirque. Et à l'occasion de cet été, elle a lancé une campagne d'affichage contre la captivité des animaux sauvages captifs qui se produisent dans des spectacles dans les cirques. 
" Offrez-lui la liberté ", tel est le message qui est délivré sur les affiches.
 
La fondation Brigitte Bardot a lancé une campagne d'affichage le 22 juillet en France. Elle arrive dans le Var. / © Fondation Brigitte Bardot
La fondation Brigitte Bardot a lancé une campagne d'affichage le 22 juillet en France. Elle arrive dans le Var. / © Fondation Brigitte Bardot

Depuis le 21 août et jusqu'au 28 août, 25 affiches figurent sur les routes de Saint-Raphaël et Fréjus dans le département du Var.


Une campagne lancée mi juillet en France


Cette campagne a été lancée dans toute la France le 22 juillet dernier, pour inciter les vacanciers à ne pas assister à des spectacles avec au total, 1 800 panneaux d'affichage.

Le public porte désormais un autre regard sur l’animal, faire exécuter des numéros contre-nature à des animaux privés de liberté, cassés psychologiquement par un dressage et des conditions de captivité inadaptés à leurs besoins, tout cela n’amuse plus grand monde mais révolte une bonne partie de l’opinion publique et au sein même de certains cirques.


Est-il précisé par la Fondation qui attend  " de la ministre de l’Ecologie qu’elle aille au bout des travaux initiés par François de Rugy et qu’elle maintienne les 20 annonces qui devaient être faites à la rentrée sur la situation des animaux sauvages captifs en France ".

A lire aussi

Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus